Le début de la pandémie de coronavirus et l’énorme pic de chômage qui a suivi a créé le climat parfait pour les arnaques à l’emploi. En effet, avec la crise sanitaire, les entretiens en visioconférence se sont démocratisés, facilitant ainsi les escroqueries.

C’est quoi une arnaque à l’emploi ? 🤔

Les escroqueries ou arnaques à l’emploi sont essentiellement de fausses offres d’emploi. Souvent, l’escroc essaie d’accéder à votre compte bancaire ou de voler l’argent d’une banque. Il peut aussi essayer d’obtenir vos informations personnelles.

En général, le recrutement pour une fausse offre d’emploi sera assez particulier. L’entretien se déroule en ligne et il vous est demandé de remplir des formulaires d’embauche pour recueillir vos informations personnelles. Les escrocs peuvent même parfois vous demander d’effectuer certaines tâches avant votre « prise de poste ».

Ces arnaques ont tendance à viser (le plus souvent) des offres d’emploi à temps partiel, flexibles. Pour vous protéger, il est donc important de savoir quels sont les types d’escroqueries les plus courants, quels sont les signaux d’alarme, ce qu’il faut faire – et éviter – lors de votre recherche d’emploi.

Quelles sont les offres les plus courantes pour les escroqueries à l’emploi ? 👀

Voici quatre types courants d’escroqueries à l’emploi dont vous devez vous méfier :

  • Ré-expéditeur ou transformateur de colis

Pour la majorité des fausses offres d’emploi, le poste consistait à devenir coordinateur de redistribution d’entrepôt. Les missions ? Réexpédier des colis contenant souvent des articles achetés avec des cartes de crédit volées. Le but ? Votre adresse est utilisée pour expédier les articles les plus recherchés (ordinateurs, iPads, téléphones…). Vous êtes « payé(e) » pour les réexpédier, souvent à l’étranger. En bref, vous aidez les voleurs à transporter des marchandises volées. Attention, ces escrocs se font souvent passer pour des revendeurs connus comme Amazon ou Walmart.

  • Assembleur de produits

Si vous êtes intéressé(e) par un poste où vous devez assembler des produits chez vous et les expédier, attention ! C’est très probablement une arnaque. Il vous sera demander de payer les pièces et les produits à l’avance et vous ne serez remboursé(e) qu’une fois les produits expédiés.

  • Client mystère

Beaucoup de gens rêveraient d’être payés pour faire des achats. Certains postes à l’intitulé « client mystère » sont légitimes et sont des vraies offres d’emploi. Les missions ? Vous devez vous rendre en magasin ou dans un restaurant et faire un rapport sur votre expérience. Vous êtes payé(e) pour le temps que vous y avez passé et on vous rembourse vos dépenses. Ça, c’est sur le papier. Soyez prudent(e), ce type de poste peut être alléchant et faire envie mais les escrocs font souvent des petits dépôts sur votre compte bancaire pour vous faire croire que vous êtes « client mystère » et vont ensuite vous demander de leur virer de l’argent. Le but ? Recueillir des informations sur vous et surtout vos coordonnées bancaires. Une autre anarque consiste également à demander au candidat de payer d’avance des frais non remboursables pour s’enregistrer en tant que client mystère.  

  • Remplisseur d’enveloppes

Même si remplir des enveloppes depuis chez vous peut sembler être facile, les escrocs vous demanderont de payer pour du matériel que vous ne recevrez jamais. Parfois, ils vous demandent même de payer pour trouver une liste d’adresses en plus du matériel, puis vous paieront en fonction du taux de réponse. Vous n’avez ensuite aucun moyen de valider les résultats qui vous sont communiqués ou de contester votre salaire.

Quels sont les signaux d’alarme ? 🔔

Soyez attentif lors de votre recherche d’emploi. Il y a de nombreux éléments à vérifier sur l’offre d’emploi qui vous intéresse. Voici les éléments qu’on retrouve le plus souvent dans une fausse offre d’emploi 👇

  • Un salaire très alléchant en travaillant à domicile. Si on vous promet que vous allez gagner beaucoup sans avoir à travailler dur, méfiez-vous.
  • Des fautes d’orthographe, de frappe ou de grammaire voire d’autres erreurs. Faites attention aux phrases avec une formulation étrange et surtout aux liens vers des sites web extérieur à l’entreprise mentionnée dans l’offre.
  • Payer pour une formation, des frais de dossier ou acheter du matériel à l’avance. Vous n’avez pas à payer pour postuler à une offre.
  • Une adresse mail bizarre. Si le mail utilisé est chez un fournisseur d’adresse mail comme Google, Yahoo ! ou d’autres au lieu de sa propre adresse mail d’entreprise, prudence ! C’est sans doute une anarque. Vérifiez aussi si le nom de l’entreprise est bien orthographié dans le mail.
  • Un contact par SMS. Les offres d’emploi se transmettent en général par mail et jamais par SMS. Cherchez la personne qui vous contacte sur LinkedIn, regardez son poste, son entreprise. En cas de doutes, appelez le service RH de l’entreprise et confirmer avec eux le SMS que vous avez reçu.

Comment éviter ces arnaques ? 🧐

Il existe quelques moyens simples pour éviter d’être victime d’une escroquerie.

À éviter 👎:

  • Utiliser votre adresse mail principale pour postuler. Créez un email avec le mot « emploi » à la fin. Cette adresse semble légitime et, s’il s’agit d’une escroquerie, ils n’ont pas accès à votre adresse principale. En limitant la quantité d’information que vous fournissez, vous limitez votre exposition
  • Donner vos informations bancaires, votre numéro de sécurité sociale ou votre numéro de carte de crédit. Ces informations ne sont requises qu’une fois que vous êtes embauché(e) et vous ne les soumettez que par le biais d’un formulaire fiscal. Avant d’envoyer ces informations à un responsable de l’embauche, confirmez qu’il s’agit d’un employé ayant le pouvoir d’embaucher.
  • Envoyer de l’argent ou encaisser un chèque qu’ils vous envoient.

À faire 👍:

  • Vérifiez que votre interlocuteur travaille pour l’entreprise et que le poste pour lequel vous postulez existe.
  • Assurez-vous que vous avez affaire à une véritable entreprise. Vérifiez si elle a un site Web. Si c’est le cas, depuis combien de temps a-t-il été créé ? Vous pouvez le vérifier ici : https://lookup.icann.org/. S’ils disent qu’ils sont en activité depuis trois ans mais que le site Web a été créé il y a une semaine, c’est un signal d’alarme.
  • Trouvez l’offre d’emploi sur le site Web de l’entreprise. La plupart des entreprises disposent d’une page « emplois et carrières » sur leur site web, il devrait donc y avoir une annonce pour le poste.

Les escroqueries à l’emploi sont en augmentation. La meilleure façon de vous protéger, c’est d’être prudent(e) lorsque vous postulez à des emplois en ligne, surtout ceux qui semblent trop beaux pour être vrais.

Ne vous inquiétez pas, chez QAPA, nous vérifions régulièrement les missions et les offres d’emploi déposées sur notre site. 😉

Suivez QAPA sur FacebookLinkedIn et Instagram ou rendez vous directement sur qapa.news pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles ! 🚀 
Et pour accéder à toutes nos offres direction qapa.fr ou l’application mobile disponible sur Apple et Google Play

Previous post

8 conseils pour un CV plus percutant

Next post

10 citations pour être plus heureux et épanoui(e) au quotidien 😍