Malgré les conseils assez courants de toujours négocier votre salaire, la majorité des travailleurs ne négocient pas pour obtenir un meilleur salaire lorsqu’ils se voient proposer un emploi.

En réalité, les employeurs sont souvent prêts à envisager au moins une contre-offre:

  • 53% des employeurs disent qu’ils sont prêts à négocier les salaires sur les offres d’emploi initiales pour les travailleurs débutants,
  • 52% disent lorsqu’ils proposent pour la première fois une offre d’emploi à un employés , ils offrent généralement un salaire inférieur à celui qu’ils sont prêts à payer, il y a donc une marge de négociation.

Faites attention à votre attitude

Avant de commencer quoi que ce soit, vérifiez votre attitude lorsque vous entrez dans une négociation salariale. N’oubliez pas que ce n’est pas nécessairement une situation conflictuelle… En théorie, et très probablement en réalité, vous êtes tous les deux du même côté, alors commencez par une attitude coopérative. Il n’y a rien de mal à montrer un peu d’enthousiasme, même. Comportez-vous et parlez comme si vous pensiez que votre négociation salariale allait être une entreprise agréable et réussie – et cela pourrait bien se passer.

N’OUBLIEZ PAS de faire vos recherches

Lorsque que vous effectuez une recherche préalable à l’entretien, vous devez également rechercher des échelles de salaire pour la poste auquel vous postulez. Vous devez être prêt à savoir quel est le salaire de départ moyen pour ce poste, dans cet endroit précis et pour quelqu’un avec votre niveau d’expérience.

Tenez compte de votre salaire net

Votre salaire de base n’est pas votre salaire net. Vous aurez des taxes, des assurances, des frais de transport en commun, des factures d’essence, des frais de stationnement, des tarifs de péage et toutes sortes d’autres exigences qui rongeront ce salaire, et vous pouvez certainement utiliser cette information comme point de négociation. Il n’y a rien de mal à expliquer au responsable du recrutement que, après impôts, assurances, etc., votre salaire net «ne couvrira pas réellement les besoins médians du coût de la vie dans ma région».

Vous pouvez utiliser l’une des nombreuses calculatrices du coût de la vie sur Internet pour vous donner une idée de votre salaire net avant d’accepter un salaire. «Il est possible qu’en expliquant les« réalités de la déduction » à votre responsable du recrutement, vous augmentiez la base de quelques euros – et chaque petit geste compte pour une négociation victorieuse.

Ne pensez pas que vous devez donner un nombre exact

Il est toujours avantageux de commencer par énoncer votre demande de salaire sous la forme d’une fourchette. De cette façon, vous ne vous évaluez pas en dessous ou hors de considération, et montrez également qu’il y a place pour la négociation.

Renseignez-vous sur les avantages sociaux

Le salaire n’est qu’un des facteurs de la rémunération globale, alors ne vous laissez pas surprendre par le nombre. N’oubliez pas les avantages et les autres programmes de rémunération variable comme les primes, et même les primes de signature. Le montant de la « rémunération totale » (salaire de base, avantages sociaux et autre rémunération variable) est essentiel pour prendre une décision éclairée.

À cette fin, n’oubliez pas que les avantages peuvent toujours être négociés, surtout s’il n’y a pas beaucoup de marge de manœuvre avec votre salaire. Vous pouvez essayer de négocier des avantages tels que les vacances, les jours personnels, les bonus et les actions s’ils sont disponibles. Supposez que tout ce qui vous tient à cœur mérite au moins une discussion. Si vous ne pouvez pas obtenir tout ce que vous voulez pour le moment, demandez un examen dans trois à six mois.

NE PAS accepter l’offre sur-le-champ

Vous n’êtes pas obligé d’accepter, de rejeter ou de contrer une offre d’emploi sur-le-champ. Il est parfaitement normal de remercier le responsable du recrutement, puis de lui faire savoir que vous souhaitez un peu de temps (pas plus de 24 heures) pour étudier l’offre et lui répondre avec vos demandes d’acceptation ou de négociation. Assurez-vous simplement de répondre en temps opportun, sinon vous risquez de perdre l’offre.

Suivez QAPA sur FacebookLinkedIn et Instagram ou rendez vous directement sur qapa.news pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles ! 🚀
Et pour accéder à toutes nos offres direction qapa.fr ou l’application mobile disponible sur Apple et Google Play.

Previous post

Au travail, les Français vont-ils quand même fêter Noël cette année ?

Next post

5 raisons de refuser une offre d'emploi