Ce vendredi, l’Insee a déclaré que la France a atteint 1,1% de croissance pour l’année 2015. Au quatrième et dernier trimestre, elle s’est établie à 0,2%.

La plus forte croissance depuis 4 ans

2015 est donc l’année qui a connu la plus forte croissance depuis 4 ans mais on reste en dessous de la moyenne européenne qui devrait atteindre 1,5% en 2015. Michel Sapin s’est félicité de ces chiffres en soulignant que le phénomène devrait « s’amplifier en 2016 » afin de « permettre d’avoir plus d’emplois« .

Les dépenses de consommation des ménages ont augmenté de 1,4% en 2015 et l’investissement des entreprises a progressé de 2% par rapport à 2014. Les exportations ont connu une augmentation  de 5,9%  et les importations de 6,1%. Du coup, nous avons toujours un solde extérieur négatif de 0,2%, mais il était de 0,5% en 2014.

2015 : « année transitoire »

D’après Mathieu Plane de l’OFCE, « les effets de diffusion du prix bas du pétrole sont lents« , ce qui explique en partie une croissance tout de même assez molle en 2015. A court terme, les entreprises tirent profit de ce bas coût pour redresser les marges mais à long terme elles pourraient investir ou même baisser les prix.

Mathieu Plane explique que « 2015 est plutôt une forme d’année transitoire« . Il est maintenant curieux de savoir si en 2016, la France arrivera « à enclencher une reprise et à sortir de cette croissance molle« . Pétrole, euro et taux d’intérêt bas, en plus de la mise en place de dispositifs fiscaux par le gouvernement (pacte de responsabilité, CICE) devraient permettre de transformer l’essai, a estimé l’économiste.

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Bilan 2015 du e-commerce en France

Next post

#VIDEO: Un restaurateur a décidé de dénoncer les inégalités salariales