Le PIB devrait progresser de 0,4% aux 1er et 2eme trimestre 2016, selon l’Insee. La prévision du ministère de l’économie d’une hausse de 1,5% du PIB en 2016, pourrait donc être atteinte.

Un environnement international porteur et des entreprises confiantes

Selon l’Insee, nous devrions atteindre 1,1% de croissance économique pour l’année 2015 (après 0,2% en 2014). Malgré tout, le bilan reste mitigé. La consommation des ménages s’est bien maintenue (sauf pour le dernier trimestre en raison des attentats) et l’investissement a un peu augmenté. Mais ce qui a surtout aidé la croissance économique est ce que le gouvernement appelle « l’alignement des planètes » : les très faibles taux d’intérêt ont fait gagné 0,2 point de croissance, même constat pour la dépréciation de l’euro, et la chute du prix du pétrole a apporté 0,4 point supplémentaire.

L’Insee nous décrit donc un environnement international plutôt porteur et des entreprises plus confiantes. Les dépenses d’investissement pourraient être « soutenues » en 2016, grâce à des perspectives de demandes plus nettes, des taux de marge en amélioration, au CICE, au pacte de responsabilité et au dispositif fiscal de sur-amortissement.

Vers une baisse du chômage ?

L’Insee prévoit donc une croissance de 0,4% aux 1er et 2eme trimestre 2016. La prévision d’une croissance de 1,5% pour l’année prochaine pourrait devenir réalité, mais ce n’est pas garantie. Pour cela, il faudrait que la croissance aux 3ème et 4ème trimestre soit de 0,6%.

Par ailleurs, l’emploi devrait continuer de progresser d’ici Juin 2016. 73 000 postes devraient être créés au premier semestre de l’année prochaine.  Si ces prévisions se concrétisent, le taux de chômage devrait atteindre 10,4% à la mi-2016 contre 10,6% aujourd’hui.

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Intérim : 5 conseils pour réussir l'entretien d'embauche

Next post

Comment les chômeurs voient 2016 ? (INFOGRAPHIE)