Les auto-entrepreneurs (AE) économiquement actifs ont retiré en moyenne 410 euros mensuels de leur activité non salariée en 2016, soit huit fois moins que les indépendants classiques. Plus d’un sur quatre a gagné moins de 70 euros par mois, la moitié moins de 240 euros et un sur dix plus de 1 110 euros.

Le faible revenu des auto-entrepreneurs est en partie dû aux plafonds imposés sur les chiffres d’affaires pour bénéficier de ce régime, mais aussi au fait qu’il s’agit souvent d’une activité d’appoint : fin 2016, près d’un auto-entrepreneur sur trois cumule cette activité avec un travail salarié, contre un non-salarié classique sur dix.

Le revenu d’activité global de ces pluri-actifs (incluant le salaire) atteint 2 100 euros mensuels en 2016, dont seulement 14 % proviennent de leur activité non salariée. Les auto-entrepreneurs n’exerçant pas d’activité salariée ont perçu en moyenne 460 euros par mois. Parmi les indépendants classiques, le revenu global d’activité des pluriactifs s’élève à 5 820 euros mensuels, dont près de la moitié est issue de leur activité non salariée. L’exercice parallèle d’une activité salariée est très fréquent pour les non-salariés exerçant dans l’enseignement, la santé et les activités artistiques et récréatives.

Previous post

10 citations pour avoir la pêche en 2017

Next post

20 citations inspirantes pour bien démarrer l'année