Vous rêvez de travailler dans le luxe mais vous ne savez pas les compétences et le profil qu’il faut ? Cet article est fait pour vous !

Être passionné mais avoir les pieds sur terre

Thibaut de la Rivière, directeur de Sup de luxe affirme que «travailler dans le luxe, c’est d’abord avoir envie de servir le client, les jeunes me parlent de marketing alors qu’il s’agit d’abord de vente». Le luxe exige à la fois d’être passionné mais également d’avoir les pieds sur terre.

Simon Nyeck, responsable du MBA de l’Essec note : « Nous formons des futurs chefs de zone, qui dirigeront un magasin Vuitton à Shanghai ou à Rio, alors qu’ils rêvent tous de devenir le futur Karl Lagerfeld! » Mais ces formations dans le luxe ne recrutent pas que des profils commerciaux. Anne Balas-Klein de Lisaa mode apprécie aussi «les étudiant dotés d’une formation en psychologie, sociologie, droit et lettres et ressources humaines». Il existe donc des voies très diverses qui conduisent au luxe.

Le plus gros avantage : être bilingue

Mais avant tout, le plus gros avantage pour travailler dans le luxe est d’être bilingue.  Si vous avez moins de 800 au Toeic, inutile de vous présenter à une entreprise. Elodie de Boissieu, directrice de l’EIML Paris ajoute que « c’est encore mieux d’avoir une deuxième langue comme le russe, le chinois, l’arabe, et aussi l’Italien ». Inutile d’être mannequin pour travailler dans le luxe mais vous devez être bien habillé et savoir vous tenir. Et il faut aussi savoir bien écrire. «Un tiers des étudiants suivent le programme Voltaire, le certificat d’orthographe», ajoute Elodie de Boissieu.

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Impôts : ce qui va changer pour la nouvelle année

Next post

Priorité des français pour 2016 : la baisse du chômage