Depuis quelques années, en plus du burn-out, un nouveau fléau vient titiller le monde du travail : le stress. Ainsi, en Europe, un travailleur sur cinq se plaint de problèmes de santé qui seraient directement liés au stress au travail. La plupart des symptômes relèvent de l’hypertension, de la nervosité ou encore de la fatigue.

Le stress au travail augmenterait le risque d’AVC

Récemment, l’édition en ligne de la revue Neurology a publié une étude « choc » : être sous pression au travail pourrait également augmenter le risque d’attaque cérébrale. Pour arriver à ces conclusions, plus de 130 000 participants ont été étudiés par des chercheurs chinois qui ont synthétisé les résultats de six études cliniques. Suite à ces études, quatre catégories d’emplois peuvent être définies. Dès lors, on passe des emplois passifs (concierges, travailleurs manuels) à des emplois à stress élevé comme les métiers de serveurs, d’infirmières ou encore des médecins. Parmi les personnes qui ont été suivies, entre 11% et 27% entraient dans la catégorie des emplois stressant et leur risque de faire un accident vasculaire cérébral augmenterait de 22% à 33%.

Pour le Professeur Serge Timsit, neurologue au CHU de Brest : « Cette étude nous montre qu’il y a plus d’accidents vasculaires ischémiques (liés à l’obstruction d’une artère cérébrale, NDLR) chez ceux qui exercent un métier avec à la fois une forte contrainte psychologique et peu de maîtrise sur le travail, en particulier chez les femmes. Mais elle ne nous éclaire par sur les mécanismes responsables ». 

Plusieurs hypothèses sont mises en avant : 

– Le fait d’avoir un emploi stressant augmenterait la possibilité d’avoir une alimentation malsaine ou encore de fumer

– Même les personnes au mode de vie « sain » voient leur risque d’AVC augmenter, même si c’est dans une proportion moindre

– Le stress pourrait conduire également à des perturbations du système nerveux ce qui entraînerait une réponse inflammatoire élevée et donc une déstabilisation des plaques d’athérosclérose et un vieillissement cellulaire accéléré

– Enfin, le stress au travail est connu pour être associé à des risques cardiovasculaires : surpoids, diabète…

Quelques chiffres

Entre 2008 et 2009, c’est près de 200 000 personnes qui ont été hospitalisées pour un accident vasculaire cérébral selon un rapport de la Drees (Direction de la recherche, des études, des évaluations et des statistiques).

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Soldes d'hiver : retrouvez toutes les dates par départements !

Next post

Palmarès des villes françaises où il fait bon travailler : Bordeaux en tête