Quand il s’agit du duel classique de recherche d’emploi entre start-up et grand groupe, on ressort souvent les clichés :

  • Les grandes entreprises ont des heures fixes de travail, mais les start-up sont plus flexibles.
  • Les grandes entreprises offrent des avantages, les startup offrent de la nourriture gratuite !!

Mais ce dont on ne parle pas assez souvent, c’est si une start-up ou un grand groupe est meilleure pour votre carrière à long terme. Pensez-y : une start-up peut offrir des heures plus flexibles maintenant, mais vous donnera-t-elle la possibilité d’accéder à un poste haut placé dans la direction à l’avenir ? Un emploi dans un grand groupe peut être l’endroit idéal pour obtenir une formation structurée sur le tas, mais cela vous donnera-t-il les compétences de la pensée créative dont vous avez besoin pour ouvrir votre propre entreprise dans quelques années ?

Dans les deux environnements, il y a donc des avantages et des inconvénients pour chaque option. Donc, si vous êtes indécis quant à la voie à suivre, considérez ces questions qui vont vous aider à tirer le meilleur parti pour votre carrière professionnel, à la fois maintenant et dans le futur.

Lire aussi : Les start-up française en hyper croissance

1/ Quelle est votre carrière de rêve ?

Quand vous travaillez dans une start-up, vous avez plusieurs rôles. Exemple pour les RH : gérer une équipe d’employés, rédiger des manuels de formation, concevoir des dépliants de stage, répondre au téléphone et faire les entretiens d’embauche des futures employés. Généralement vous n’êtes que quelques personnes dans l’équipe, et vous êtes tous censés intervenir là où c’est nécessaire. Et c’est une expérience géniale si vous n’avez aucune idée de ce que vous voulez vraiment faire dans une carrière à long terme.

Quand vous êtes dans un grand groupe, vous avez une meilleure idée de vos talents et des choses que vous aimez faire, et ainsi, vous êtes capable de prendre un poste plus spécialisé, sans avoir à porter toutes ces autres casquettes.

Dans l’ensemble, les postes dans les groupes ont tendance à avoir des rôles plus étroits. Si vous êtes un gestionnaire, vous gérez. Si vous êtes analyste commercial, vous créez des rapports. Et donc, si vous connaissez déjà le rôle que vous voulez ou la direction dans laquelle vous voulez aller, ce type d’environnement peut vraiment vous aider à grandir et à perfectionner ces compétences sans avoir à vous concentrer sur un tas d’autres responsabilités.

Si, d’un autre côté, vous n’êtes pas sûr du type de rôle que vous souhaitez avoir, un job en start-up peut vous aider à acquérir des compétences et un aperçu de plusieurs postes. Et vous pouvez décider que c’est exactement ce que vous voulez à long terme, un travail dynamique avec une variété de responsabilités.

 

2/ De quelles ressources avez-vous besoin pour atteindre vos objectifs ?

Quand vous sortez de l’université avec votre diplôme, vous pouvez ressentir que vous ne savez pas très bien ce que vous faites quand vous décrochez votre premier poste. Et lorsque vous démarrez dans une start-up dirigée par un patron qui n’a pas beaucoup plus d’expérience que vous, votre connaissance provient des livres et de ressources en ligne.

Quand vous entrez dans une entreprise, vous découvrez que vous avez beaucoup plus de ressources à votre disposition : vos collègues sont une mine de connaissances, vos chefs ont des années d’expérience, et il y avait des guides et manuels pour tout, du temps pour suivre des formations, etc.

Maintenant, voici où la grande différence entre en jeu : De quoi avez-vous personnellement besoin pour réussir ? Si vous aimez prendre des risques, prendre des initiatives pour obtenir les bases dont vous avez besoin et apprendre des  erreurs, vous n’avez peut-être pas besoin d’un poste dans un groupe pour atteindre vos objectifs de carrière.

Mais si vous préférez que la connaissance et l’expérience soient facilement disponibles, et que vous avez besoin de progresser vers le poste que vous désirez dans le délai que vous attendez, vous pourriez trouver un poste plus utile. Tout dépend de la façon dont vous travaillez et apprenez le mieux.

 

3/ Quel genre d’influence voulez-vous et à quelle vitesse ?

Ne soyez pas naïf quand vous entrez dans le monde de l’entreprise. Quand vous entrez dans une entreprise, au bas de l’organisation, vous risquez d’être frustré par le manque d’influence que vous aurez. La réalité est que vous n’avez essentiellement pas la voix sur les décisions qui sont prises à votre sujet ou sur votre propre équipe. C’est bien sûr, un énorme contraste après avoir quitté un poste dans une start-up, où vous aviez beaucoup plus d’autorité et de visibilité sur les décisions.

En général, vous aurez beaucoup moins d’influence dans une grande entreprise que dans une petite entreprise. Et si vous avez pour motivation un poste haut placé, il vous faudra probablement beaucoup plus de temps pour y arriver.

D’autre part, vous aurez probablement beaucoup plus d’influence dans le fonctionnement interne d’une start-up, ainsi que la capacité d’exprimer votre opinion et d’être entendu. Cependant, monter en grade peut sembler très différent. Si le poste au-dessus de vous est celui du PDG, il se peut qu’il ne s’ouvre pas. Et donc, vous devrez peut-être élargir votre rôle d’une autre manière, ce qui rendra l’itinéraire beaucoup moins direct pour atteindre votre objectif de carrière.

 

4/ Quel environnement vous aidera vraiment à réussir ?

Dans l’ensemble, vous devez considérer quel environnement est essentiel pour vous aider à atteindre vos objectifs. Est-ce mieux pour vous d’être toujours en évolution, ou préférez-vous un environnement structuré qui vous permet de travailler méthodiquement vers vos objectifs ? Ni l’un ni l’autre n’est meilleur que l’autre. Et cela dépend entièrement de votre personnalité, de votre mode de travail et de vos besoins uniques pour déterminer ce qui sera le mieux pour vous et votre carrière.

Previous post

4 questions pour savoir à quoi vous êtes vraiment bon

Next post

Inégalité : 15 pays avec les plus grands écarts de salaire entre les sexes