Le recrutement de stagiaires étant de plus en plus compliqué, la marque employeur devient de plus en plus importante, plus aucune entreprise ne peut se permettre de ne pas soigner sa politique de stages. En réalité, les stagiaires sont des potentiels futurs collaborateurs ou même des futurs partenaires. Voici les quelques fondamentaux que Qapa.fr vous recommande :

Prenez le temps de répondre de la bonne manière à vos candidats :

Afin de créer une bonne osmose entre votre entreprise et le candidat, ne négligez pas les prémices de la relation. De plus en plus de sociétés n’accordent pas ou très peu de temps dans la gestion des candidatures. Évitez d’envoyer des mails automatiques pour indiquer à un candidat que sa candidature n’a pas été retenue. Cette démarche ne vous aidera pas à soigner votre marque employeur.
Après un premier entretien, la plupart des entreprises envoient des réponses lapidaires pour préciser que la candidature n’est pas retenue. Prenez le temps de faire une réponse personnalisée : Le stagiaire peut améliorer ses points faibles et il conserve une image positive de l’entreprise, pour le plus grand bien de la marque employeur de cette dernière.

Établissez un cahier des charges :

Pour que le stage se déroule dans des conditions idéales, l’entreprise doit l’avoir bien pensé et défini des objectifs précis, ainsi que le temps nécessaire à la réalisation des différentes tâches confiées au stagiaire. S’il n’y a pas d’objectifs précis, l’étudiant et son entreprise seront insatisfaits. Il faut aussi expliquer à l’étudiant quelles seront les finalités du stage, ce qui l’incitera à s’investir, il doit avoir un objectif précis et concret.
Le stagiaire doit être reconnu et attendu par son entreprise. Cela passe par une place dans un bureau avec un équipement de travail à la hauteur. Il faut aussi qu’il soit présenté à toute l’équipe. Une autre façon de bien l’intégrer est de fixer des rencontres avec les autres stagiaires.
Il convient également d’organiser des rencontres avec les responsables de stages de l’établissement d’enseignement supérieur, le stagiaire et le responsable de stages de son entreprise. Les écoles peuvent ainsi vérifier si la mission se passe bien, la recadrer si nécessaire et évaluer le stagiaire.

Désigner un maître de stage :

Un référent de l’étudiant au sein de la société doit être désigné. Des rencontres régulières doivent être programmées. Lors d’un stage, le risque de voir l’étudiant s’engager sur une voie non souhaitée par l’entreprise existe. Effectuer des rendez-vous tous les mois par exemple évite ces problèmes. Il s’agit également de vérifier que le stage réponde bien aux attentes de l’étudiant.

Évaluez les compétences de votre stagiaire :

Évaluer le stage en fin de période est indispensable. En général, les écoles contactent les entreprises avec un questionnaire que vous devez remplir. Vous pouvez le faire avec l’étudiant afin de voir si vous avez connu le même ressenti à propos de son expérience dans votre entreprise. Faîtes un tour de sa fiche de poste et de ses missions, discutez avec lui sur ses succès mais surtout ses échecs. Montrez à l’étudiant que vous prenez très au sérieux l’évaluation de son stage lors de son passage chez vous, cela sera très bon pour votre image et ceci représente une réelle valeur ajoutée pour lui. Profitez-en enfin pour le questionner sur son avenir et si son stage a bien répondu à toutes ses attentes et s’il y voit plus clair sur son parcours professionnel.

Previous post

Recruter un bon vendeur : les étapes à suivre

Next post

Recruter : Les aides à l’embauche