ADP, le géant américain des ressources humaines, a rendu son estimation mensuelle sur l’évolution de l’emploi en France. Voici quelques pistes…

Les résultats d’ADP et de l’Insee divergent

16 000 postes auraient alors été créés en France en Octobre, soit 5 000 de plus qu’en septembre. Cette augmentation est notamment grâce au secteur de l’industrie. En effet, 6 700 nouveaux postes ont été créés dans ce seul secteur. Afin d’absorber les entrées de nouveaux actifs sur le marché du travail, il faudrait créer environ 100.000 emplois en France chaque année. Et depuis un semestre, environ 14 000 emplois ont été créés en moyenne chaque mois, selon ADP. Si cette tendance se confirme, le chômage devrait donc diminuer dans le pays.

Mais les conclusions d’ADP ne sont pas les mêmes que celles de l’Insee. Selon ce dernier, il y aurait eu 23 800 postes créés au deuxième semestre, alors que l’ADP en compterait 46 800 entre avril et juin. De plus, selon l’Insee, le secteur de l’industrie aurait détruit 9 000 emplois au deuxième trimestre, alors que pour ADP, il en a créé 16 000.

 

ADP, un complément des chiffres de l’Insee

L’indicateur ADP a émergé en septembre dernier, et même s’il est la référence aux Etats-Unis, il reste très effacé en France. L’indicateur est construit à partir de données recueillis et retraités par le groupe. En France, cet indicateur devrait trouver sa place en tant que complément des chiffres de l’Insee.

L’avantage d’ADP par rapport à l’Insee est la rapidité. En effet, le groupe va publier tous les mois ses chiffres sur l’évolution de l’emploi en France. L’Insee, de son côté, suit un rythme trimestriel à partir des données de l’URSSAF et publie ses statistiques 70 jours après la fin du trimestre étudié.

Retrouvez toutes les offres d’emploi du secteur de l’industrie sur Qapa.fr

 

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Les entreprises françaises redressent la barre

Next post

14 leçons de management selon Henry Ford