Aujourd’hui n’importe qui peut, avec un ordinateur et une connexion Internet, créer un site web. Et il n’est donc pas surprenant que des arnaqueurs aient atteint les sites de recrutement.

Les escrocs en ligne vous contactent généralement par courrier électronique, l’e-mail prétend venir de quelqu’un légitime pour vous convaincre de donner des informations ou de l’argent pour ce qu’ils prétendent offrir : dans ce cas, un emploi.

Le processus se situe souvent au stade où vous êtes invité à payer pour être mis sur une liste de candidats pour un emploi ou encore pour des demandes de visa si le poste est à l’étranger.

Nos conseils

Voici quelques conseils généraux à garder à l’esprit lorsque vous postulez à des offres d’emploi sur internet.

Ne donnez pas de renseignements bancaires à un employeur potentiel au cours de la phase de candidature. Une fois que vous avez obtenu et commencé un nouvel emploi, il est habituel que votre employeur vous demande vos coordonnées bancaires afin qu’il puisse vous verser votre salaire, mais il n’aurait aucune légitimité à vous demander ces renseignements avant l’embauche.

Ne donnez pas de renseignements personnels qui ne seraient pas susceptibles d’apparaître sur un CV comme les coordonnées bancaires, la date de naissance, le lieu de naissance ou le statut matrimonial.

Méfiez-vous des e-mails provenant d’adresses qui peuvent être créées gratuitement, tels que Gmail, Hotmail ou Yahoo – il est très improbable qu’une agence de recrutement ou une grande entreprise utilise ce type d’adresses e-mail.

Attention aux fautes d’orthographe, de ponctuation ou les polices irrégulières. Ce sont souvent des signes clairs d’une distribution de masse d’emails frauduleux.

Éviter les sites qui sont hébergés à l’étranger ou qui semblent être des clones de sites de recrutement existants.

Méfiez-vous des sites qui vous demandent de l’argent juste pour vous inscrire ou pour être inscrit sur un annuaire de demandeurs d’emploi.

Méfiez-vous des sites qui vous redirigent vers d’autres sites. Même si le changement est subtil comme vous prendre à partir d’un site en .fr et vous rediriger vers un site en .com.

Méfiez-vous si vous êtes invité pour tout type de « frais de dossier » pour un « kit de démarrage ».

Et enfin, si l’offre semble trop belle pour être vraie, c’est probablement le cas!

Previous post

Comment montrer au recruteur que votre carrière n'est pas bloquée

Next post

L'offre d'emploi du jour : Concepteur vendeur chez Schmidt