Selon leur département de naissance, les chances de réussite des enfants d’ouvriers et d’employés varient du simple au double en fonction du département. L’Île-de-France se situe au sommet, à l’inverse des département du nord du pays qui se retrouve en bas du classement, selon une étude de France Stratégie.

Les régions à mobilité ascendante

L’un des facteurs clés pour réussir serait l’obtention d’un diplôme de l’enseignement supérieur. De plus, il serait préférable d’être né à Paris. La «mobilité ascendante» atteint 47% à Paris contre 24,7% dans l’Indre ou la Creuse. En effet, en ce qui concerne les générations récentes, 40% des jeunes actifs, enfants d’ouvriers ou d’employés, occupent des postes équivalents ou supérieures à leurs parents, en Île-de-France. De plus, près de 20% des «promus» en France y sont nés. A noter que les natifs franciliens qui déménagent dans une autre région réussissent moins bien socialement que ceux qui y habitent toujours.
En ce qui concerne les autres régions, ceux qui en ont changés au cours de leur vie ont, en moyenne, un taux de mobilité ascendante de dix points supérieur aux autres.
Outre l’Ile-de-France, l’ascension sociale fonctionne bien en Bretagne, Aquitaine, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes.

Les régions à mobilité descendante

L’ascenseur ne marche pas bien en Picardie, dans le Nord-Pas-de-Calais et le Poitou-Charentes avec seulement 25% d’enfants d’ouvriers et d’employés qui y ont connu une ascension sociale dans les générations les plus récentes.

Entre les générations de baby-boomers de 1950-1964 et celles de 1965-1979, le taux de mobilité ascendante est passé de 25% à 33%. Tous les départements ont enregistré une augmentation, à l’exception de l’Hérault qui a stagné.

Le niveau d’éducation est déterminant en ce qui concerne la mobilité sociale. En effet, en fonction des départements, les taux de diplômés du supérieur varient du simple au double parmi les enfants d’ouvriers et d’employés.

Source : le figaro

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Conseils vidéo : comment répondre à une offre d'emploi par mail ?

Next post

68% des français considèrent la réforme du Code du travail comme "inutile"