Mettez-vous en situation : vous commencez un nouveau job, vous vous sentez spécial(e), on vous a recruté pour vos qualités essentielles et vous allez apporter une vraie plu-value à l’entreprise. Votre patron ne vous a fait que des compliments depuis que vous êtes arrivé(e)s, jusqu’à ce moment fatidique : la remarque NEGATIVE.

Que faire ? Déprimer ? Se renfermer sur soi-même ? Broyer du noir ? Etre sur la défensive et devenir rancunier(e) ? Tout allait si bien et voilà que votre univers s’effondre, vous perdez confiance en vous et imaginez tout et n’importe quoi. En continuant sur cette lancée négative, le risque est bel et bien de devenir clairement improductif dans votre travail.

Ressaisissez-vous ! 

Tout est une question d’égo. Que ce soit dans votre vie personnelle ou dans votre vie professionnelle, c’est bien souvent l’égo qui dicte nos conduites. Ah cet égo… Si difficile à gérer lorsqu’il est confronté à la réalité. Il est naturel de se sentir sur la défensive, mais il faut faire attention à ce que ça n’est pas trop de conséquences néfastes.

Et si on positivait ? 

Essayez la chose suivante : ignorez les sentiments négatifs et installez-vous confortablement dans une phase positive, essayez de RELATIVISER, vous n’en serez que plus productif. Les bonnes choses et les bonnes nouvelles vont se chercher ! Bien souvent, elles ne viennent pas tout naturellement à nous. Certes, une mauvaise critique fait mal, mais toutes les critiques sont bonnes à prendre, vous avez besoin de ces informations pour commencer à fournir un meilleur travail et transformer le négatif en constructif.

Comment faire taire son égo et aller de l’avant ?

Réponses en 4 étapes :

1. Soyez OBJECTIF : faites place à la réalité 

Une grande partie de votre stress est du à l’histoire que vous vous imaginez, pas à la réalité. Voter travail est toujours le même qu’avant cette critique négative et votre patron n’est pas devenu un méchant diable en l’espace de quelques heures, il est toujours celui avec qui vous plaisantiez autour de la machine café lundi dernier.

Essayez d’écrire sur un papier les faits qui se sont réellement passés et laissez de côté votre imagination. Vous vous rendrez vite compte que la plupart des conclusions que vous avez tirées de la situation ne sont pas réelles et sont bien souvent exagérées.

Retrouvez nos 5 conseils méconnus pour lutter contre le stress.

2. Gardez tout cela pour vous

Imaginez comment vous réagiriez si votre patron vous avez fait cette remarque négative en public ? S’il vous avait carrément humilié devant tout le monde ? Vous n’apprécieriez pas, alors ne le faites pas vous-même. Bien souvent, ce qui était de l’ordre du privé au départ devient vite un incident public lorsque vous commencez à en parler à tout le monde (collègues, concierge, femme / homme de ménage, amis, famille…). N’en faites-pas un feuilleton télévisé !

Bien sur, vous êtes à la recherche de compassion et de compréhension pour vous rassurez mais vous pouvez vous le dire vous-même : oui, vous êtes génial(e) et personne d’autre que vous n’a besoin de vous le dire. Se plaindre des accusations ou des critiques de votre patron devant tout le monde peut vous faire passer pour quelqu’un de non professionnel qui a sans cesse besoin de se justifier.

3. Soyez maître de vos actes et prenez-vous en main 

Il est très facile de blâmer tout le monde autour de vous, cependant, ce n’est pas toujours la meilleure des solution. Vous devez prendre vos responsabilités et assumez les erreurs que vous auriez pu faire. Plutôt que de déployer toute votre énergie à vous justifiez, soyez maître de vos actions, écoutez ce qu’on a à vous dire et adaptez votre comportement afin de réussir en dépit des circonstances.

N’oubliez pas : votre manager n’est pas votre ennemi ou votre bourreau, il est là pour vous aider à grandir et par là pour aider son entreprise à s’améliorer. Si la personne qui est en charge de vous ne sentait pas que vous aviez du potentiel, elle ne prendrait même pas le temps de vous aider ou de vous faire des remarques. Arrêtez de vous concentrez sur vos états d’âme, concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire pour aller de l’avant !

4. Montrez que vous êtes prêt à avancer et demandez des retours 

Regardez votre patron comme un entraîneur et montrez lui que vous êtes prêt à aller de l’avant ! Ne vous enfermez pas sur vous-même et montrez que vous en voulez. Par dessus tout, restez poli : même si une remarque vous blesse, vous touche et vous énerve, restez cordial, pensez à l’après.

Autre solution : posez des questions ! Essayez de comprendre ce qui n’allait pas pour pouvoir faire mieux la prochaine fois et transformer ces remarques en critiques constructives pour votre futur travail. Même si vous pensez que ce que vous avez fait était correct, votre patron ne pense pas forcément de la même façon que vous. Autrui est un AUTRE que moi, ne l’oubliez pas !

Pour compléter votre positive attitude, retrouvez notre article Comment être heureux dans votre vie professionnel !

Previous post

Travailleurs handicapés : obligations des entreprises, aides, conseils

Next post

Travailler chez Google : si génial que ça ?