Dans le cadre de sa réorganisation, Pôle emploi va réduire sa capacité d’accueil en agence. En effet, à partir de l’année 2016, un à quatre après-midi par semaine seront consacrés aux demandeurs d’emploi ayant pris un rendez-vous en agence.

A partir de 2016, il ne sera plus utile de venir à l’improviste dans une des 850 agences Pôle emploi, vous ne serez plus accepté ! En effet, sur les 35 heures d’ouverture par semaine, un à quatre après-midi seront réservés aux chômeurs ayant pris un rendez-vous ou venant assister à un atelier collectif. Pour les autres, qui auraient souhaité venir déposer une demande ou une réclamation, il faudra passer par les services en ligne, par le téléphone ou revenir plus tard, avec un rendez-vous.

L’objectif ?

Développer le temps consacré à l’accompagnement personnalisé et au traitement des dossiers complexes en optimisant le travail des conseillers. Depuis le mois de Février, cette réorganisation du service a déjà été testé dans plus de 40 agences, dans 9 régions différentes. Il semblerait que la direction générale en tire un bilan positif. Toutefois, pour certains syndicats, comme Sud ou le SNU, cette réorganisation n’est pas vu sous un très bon hospice :  « Restreindre l’accès à un service public n’est jamais un progrès. Ce n’est pas fait pour améliorer le service mais pour gérer la pénurie de personnel. C’est une remise en cause de l’universalité du service public ». De plus en plus, ce genre de réorganisation se déploie dans divers services puisque les caisses d’allocations familiales développent elles aussi une politique d’accueil sur rendez-vous uniquement.

Retrouvez d’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Pôle emploi épinglé par la Cour des comptes pour son manque d’efficacité dans la lutte contre le chômage

Recherche d’emploi : un tiers des demandeurs d’emploi utilisent les réseaux sociaux

pole_emploi_reorganisation

Previous post

Recherche d'emploi : un tiers des demandeurs d'emploi utilisent les réseaux sociaux

Next post

The Apprentice ou la télé-réalité pour l'emploi : 14 candidats, 1 CDI, 1 grande entreprise