À la session de juin 2016, 715 200 candidats se sont présentés aux épreuves du baccalauréat, 50% dans les séries générales, 20% dans les séries technologiques, 30% dans la voie professionnelle. On compte 11 700 candidats de plus qu’en 2015, issus en quasi-totalité des séries générales.

Avec 88,5% d’admis, le taux de réussite global à cette session de juin est en hausse par rapport à 2015 (+0,7 point). Cette session permet à 632 700 candidats de devenir bacheliers.

Le taux de réussite dans les séries générales s’élève à 91,4%. Il est stable par rapport à 2015 (91,5 %). Le nombre de bacheliers généraux est proche de 327 000, 10 100 de plus qu’en 2015. Les taux de réussite des différentes séries sont les suivants :

  • Bac ES : 91,1 % (-0,1 point)
  • Bac L : 91,2 % (+0,6 point)
  • Bac S : 91,6 % (-0,2 point)

Le taux de réussite dans les séries technologiques s’établit à 90,7 %, stable par rapport à 2015 (90,6 %) :

  • Celui  de la série STI2D (91,9%) augmente légèrement (+0,2 %) ;
  • Celui de la réussite de la série ST2S progresse et atteint 92,3%, soit près de 11 points de plus qu’en 2012 ;
  • Celui de la série STMG baisse légèrement, à 89,2 % (-0,3 point).

Le taux de réussite du baccalauréat professionnel s’établit à 82,2% avec une progression marquée par rapport à l’année précédente (+1,9 point). Il a permis de qualifier plus de 179 200 jeunes, 63 000 de plus qu’en 2010.

Le pourcentage de bacheliers dans une génération s’élève à 78,6% en juin 2016.

  • 40,4 % de bacheliers généraux,
  • 15,7 % de bacheliers technologiques
  • 22,5 % de bacheliers professionnels
Previous post

En 2015, les emplois ouvriers sont en net recul

Next post

De plus en plus de seniors sur le marché du travail