QAPA toujours à votre service ! L’heure de la rentrée approche et pour une reprise en toute sérénité QAPA vous a préparé un guide spécial « 21 jours pour trouver un emploi ». « Modèles de CV, conseils pour préparer vos entretiens d’embauche, comment répondre aux questions d’un recruteur par téléphone, QAPA vous dit tout pour vous accompagner dans votre recherche d’emploi.

Objectif

Faire des exercices simples et faciles pour reprendre son corps en main. Prendre soin de son image pour reprendre confiance en soi.

« Plus vite, plus haut, plus fort »

Pierre de Courbetin

Alors que nous vivons dans une société de l’image où les réseaux sont de plus en plus omniprésent, il est important lorsque l’on cherche un emploi, de prêter attention à l’image que nous renvoyons car la première impression est souvent la plus marquante. Voici quelques conseils pour ne pas se tromper.

Plus de travail, plus de collègues, moins de rapports sociaux. Face au chômage, l’une des premières (mauvaises) réactions est de se laisser aller. Se lever de plus en plus tard, ne plus s’habiller correctement, ne plus se coiffer, ne plus se raser, etc. Les jours passants, le moral et le physique peuvent devenir une prison qui empêchent d’avancer et de prendre les bonnes décisions.

Pour conserver un moral d’acier, il faut préserver son image et sa condition physique.

Entretenir son image

Même en situation de stress, vous devez conserver un rythme régulier. Ce n’est pas parce que vous êtes sans activité que allez faire la grasse matinée tous les jours ! Selon l’adage bien connu, « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt », énormément de choses peuvent arriver dans une longue journée. A contrario dans une journée plus courte, beaucoup moins. De plus, votre nouvelle vie ne doit pas être en décalage avec celle des autres. Sinon, vous risquez de creuser davantage le fossé qui vous éloigne d’eux.

Propre

Mis à part la fonction essentielle de ne pas être sale, il est obligatoire de conserver une apparence « clean ».

On ne peut faire bonne impression qu’une seule fois, et chaque journée peut vous faire rencontrer un recruteur potentiel. Ne vous négligez donc jamais au risque de louper une bonne occasion. Une personne qui n’est pas physiquement présentable ne sera jamais embauchée.

Bien habillé 

Même si tout le monde vous dira que le physique et le look ne comptent pas dans le recrutement, tout le monde sait que l’image fait la différence lorsqu’un choix entre plusieurs candidats doit être fait.

Car même si l’habit ne fait pas le moine, l’apparence est le miroir de l’âme.

Vous devez donc conserver un code vestimentaire en adéquation avec votre personnalité. Mais aussi respecter les codes du secteur dans lequel vous voulez exercez.

Faire du sport

Sans avoir pour objectif de devenir un sportif de haut niveau. La pratique régulière d’une activité physique vous permettra d’être bien dans votre corps et votre tête.

Si vous optez pour une activité en groupe, les séances seront autant d’occasions de rencontrer d’autres personnes, d’établir des liens, d’augmenter votre réseau de contacts professionnels. Si vous préférez une activité plus solitaire, vous allez donner à votre corps un élan qui stimulera toutes vos autres activités.

En faisant du sport, votre apparence physique est bien entendu « entretenue » et vous produisez en même temps des antidépresseurs naturels. Vous vous musclez et vous faites fonctionner votre cœur à plein régime. Le sport donne également de l’oxygène à votre cerveau et l’on ressent ainsi une sensation de bien-être. Un cerveau bien irrigué est évidement plus efficace pour bien réfléchir. Vous pourrez ainsi augmenter votre capacité de concentration, votre mémoire …

De nombreuses expériences ont montré que le simple fait de marcher une heure par jour ou de courir permettait de stimuler la production de neurones et de neurotransmetteurs. Mais également des vaisseaux sanguins dans le cerveau notamment au niveau de l’hippocampe. Ces vaisseaux sont nécessaires pour fournir aux neurones l’énergie dont ils ont besoin.

Sport = bien être

Pratiquer une activité physique régulière est le meilleur moyen pour retrouver la voie de l’équilibre. Le chômage peut vous entraîner facilement dans un état dépressif, heureusement le sport est un antidépresseur naturel. Faire une heure de sport par jour permet selon de nombreux chercheurs de calmer certaines angoisses et de diminuer les symptômes dépressifs de façon radicale.

En effet, les personnes déprimées ont un taux de sérotonine très bas mais celui-ci est multiplié par 5 lors d’une simple course à pied de 30 minutes. En plus de la sensation de puissance, le sport vous permettra de réguler votre sommeil et toutes vos sensations d’angoisse.

Aujourd’hui il n’y a pas d’excuse valable pour ne pas faire de sport ! En effet, pas besoin de s’inscrire à une salle de sport coûteuse pour pratiquer une activité physique, voici quelques astuces simples et gratuites :

  • Faites vos courses à pied.
  • Calez 1 heure par jour d’exercice : de la marche à pied, un footing, suivi d’exercices de musculation, d’étirement et/ou de relaxation, que vous pouvez trouver gratuitement sur internet.
  • Si vous n’avez pas le temps, faites du hit, des séances de sport intensives en 15, 20 minutes, vous trouverez des tutoriels sur internet.

Retrouver la confiance en soi

Au chômage, nous avons bien besoin de retrouver de la confiance en soi. Se dépasser physiquement, même de façon minime permet d’augmenter ce degré de confiance. Alors fixez-vous des objectifs simples comme courir 10 minutes par jour, par exemple. Chaque jour, en faisant un peu plus que le jour d’avant, vous vous sentirez mieux. L’activité physique aura des conséquences visibles sur votre corps : des muscles plus fermes, une silhouette affinée, une tonicité générale, etc. Autant de bénéfices aussi bien pour votre santé que pour votre moral.

N’oubliez pas que tout est lié entre le corps et l’esprit.

Les palliatifs

Se retrouvez sans emploi, n’est pas la fin du monde. Inutile donc de vous précipiter vers des produits qui peuvent vous donner l’illusion d’améliorer les choses mais qui ne sont que des leurres dangereux. La consommation de substances ne résoudra aucun problème, et n’est que la manifestation d’une descente aux enfers.

Alcool, drogues et médicaments

Qu’ils soient en vente libre ou non, les produits qui agissent sur votre état physique et mental sont à éliminer ou à consommer avec grande modération. Si boire un verre entre amis fait partie de nos habitudes sociales, évitez de terminer la bouteille et de pleurer sur votre sort dans les bras de votre invité. Un degré d’alcoolémie supérieur à la normale va automatiquement faire resurgir des problèmes et vous miner le moral. De plus, un état d’ivresse est un risque évident pour votre vie mais aussi celle de vos proches. L’alcoolisme, la prise de drogues ou une utilisation excessive de médicaments ont toujours fait bon ménage avec un état dépressif voire de suicide. Si vous pensez que vous n’arriverez pas à surmonter cette situation (perte de votre emploi) et que la détresse vous envahit, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant. Une aide vous sera précieuse et vous permettra de vous en sortir rapidement et de rebondir efficacement.

Les médicaments agissent avec les mêmes conséquences. Et même si certains sont remboursés par la sécurité sociale, ils n’en restent pas moins des principes actifs qui peuvent détruire votre organisme irrémédiablement si vous ne les utilisez pas à bon escient. Ici encore consultez encore votre médecin afin de voir avec lui si vous avez besoin d’un accompagnement médicamenteux.

Si les drogues produisent les mêmes effets et conséquences que celles décrites ci-dessus, elles sont en plus illégales ! Elles peuvent donc vous apporter tout un lot de problèmes juridiques qui ne faciliteront en rien votre retour dans la vie active.

Sans aller jusqu’à la case « Prison », l’usage de stupéfiants entraine une séparation sociale vis à vis des personnes qui vous entourent. Vu que vous ne pouvez pas les acheter dans le magasin du coin, vous êtes obligé de fréquenter des individus en marge de la société, dans des lieux peu fréquentables et à des horaires décalés. Se droguer n’est évidemment pas la solution. Si vous sentez que vous glissez vers cette voie (extrême et mortelle), consultez vite les organismes de soutien pour solliciter leur aide.

Drogues Info Service : http://www.drogues-info-service.fr/ – 08 00 23 13 13

Pensez à demain

Si vous croyez que la consommation des produits palliatifs peut vous aider à passer un cap difficile, pensez qu’ils peuvent avoir des conséquences sur votre santé dans un avenir plus ou moins proche.

Il serait vraiment dommage qu’une maladie ou des problèmes de santé causés par la consommation excessive d’alcool, de médicaments ou de drogues se déclarent des années plus tard alors que tout vous sourit à nouveau.

« Une image de soi forte et positive est la meilleure préparation possible pour réussir. »

Joyce Brothers

🤔 Cet article vous a intéressé ? Le guide complet à télécharger ICI

Suivez QAPA sur FacebookLinkedIn et Instagram ou rendez vous directement sur qapa.news pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles ! 🚀 Et pour accéder à toutes nos offres direction qapa.fr ou l’application mobile disponible sur Apple et Google Play.

Lien vers les chapitres précédents :

Chapitre 1 : https://www.qapa.fr/news/?p=107823

Chapitre 2 : https://www.qapa.fr/news/?p=107837

Chapitre 3 : https://www.qapa.fr/news/?p=107851

Chapitre 4 : https://www.qapa.fr/news/?p=107859

Previous post

Perte d'emploi: garder le moral et la forme

Next post

Emploi: Avoir une mentalité de winner