En janvier 2017, le nombre total de créations d’entreprises tous types d’entreprises confondus rebondit.

C’est une bonne nouvelle après un repli en décembre 2016 (+1,5 % après −2,6 %, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables).

Les créations d’entreprises classiques se redressent (+1,1 %) ainsi que les immatriculations de micro-entrepreneurs (+2,0 %).

 

+7,7 % en glissement annuel sur les trois derniers mois

Le nombre cumulé de créations au cours des trois derniers mois accélère nettement par rapport à la même période un an plus tôt (+7,7 % après +2,0 % en données brutes). Cette hausse concerne tous les types d’entreprises : les sociétés (+9,3 %), les entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs (+7,5 %) et les micro-entrepreneurs (+6,4 %). Le soutien aux entreprises et les transports sont encore les secteurs qui contribuent le plus à la hausse globale1.

+6,2 % sur les douze derniers mois

En données brutes, le nombre cumulé d’entreprises créées au cours des douze derniers mois continue d’augmenter (+6,2 % après +5,5 % en décembre et +5,7 % en novembre). Cet accroissement est surtout porté par les créations de sociétés (+9,8 %) et celles d’entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs (+9,6 %). Les immatriculations de micro-entrepreneurs repartent à la hausse (+1,4 % sur un an) pour la première fois depuis deux ans.

Deux créations sur cinq sont des demandes d’immatriculations de micro-entrepreneurs

En janvier 2017, en données brutes, les demandes d’immatriculation de micro-entrepreneurs représentent 40,2 % des entreprises créées au cours des douze derniers mois. Un an auparavant, la part était de 42,1 %.

Voici dans le tableau ci-dessousn le nombre de créations d’entreprises en France en janvier 2017 par secteur. Dans le top 3 on trouve le commerce-transports-hébergement et restauration suivi par le soutien aux entreprises et enfin le commerce automobile (garage, réparation, vente).

Si vous aussi vous souhaitez créer votre entreprise, consultez avant tous nos conseils pour bien choisir la structure juridique, le secteur et surtout bien vous préparer dans notre rubrique « Créer ma boîte ».

Previous post

Le groupe Michelin annonce de bons résultats pour 2016

Next post

6 conseils pour faire disparaître les signes de nervosité en entretien