Description
Le technicien de maintenance d’engins de chantier et de manutention réceptionne, diagnostique, vérifie et expertise les matériels de chantier, en perpétuelle évolution technique. Sous la responsabilité du chef de service après-vente ou d’atelier, il ou elle élabore les devis, organise et gère le suivi technique des interventions de maintenance des matériels tels que chargeuses, pelles hydrauliques, chariots élévateurs, bouteurs, niveleuses et compacteurs. Le technicien ou la technicienne de maintenance des matériels de chantier et de manutention s’occupe de la documentation technique et assiste les mécaniciens pour les opérations les plus complexes. Il ou elle travaille en atelier ou directement en entreprise et sur les chantiers, ce qui requiert une grande disponibilité de sa part.

Caractéristiques recherchées
Curiosité technique (pour la mécanique, l’hydraulique l’électricité ou l’électronique…), analyse, méthode, sens concret, bon niveau de raisonnement, capacités relationnelles (sens du service et du contact client), autonomie, disponibilité.

Exemple d’une formation existante

  • PARTIE 1 : Organiser et gérer la maintenance d’un parc de matériels de manutention et de chantier : recueillir et analyser la demande du client – réaliser les vérifications générales périodiques (VGP) – organiser et gérer le suivi des interventions – définir les coûts d’exploitation des matériels – communiquer les informations techniques de service après-vente et gérer la documentation – définir le plan de charge de l’équipe de mécaniciens – réaliser le bilan d’état et établir un pronostic de fiabilité des matériels (10 semaines)
  • PARTIE 2 : Gérer la maintenance préventive des matériels de manutention et de chantier : vérifier et régler les organes de transmission et de motorisation des matériels – régler les systèmes de liaison au sol et de translation – vérifier le fonctionnement des circuits hydrauliques et électriques – contrôler et régler les équipements de production des matériels – vérifier la conformité des performances (10 semaines). Stage en entreprise (2 semaines)
  • PARTIE 3 : Remettre en état les matériels de manutention et de chantier : effectuer des échanges standards d’organes de translation et de motorisation des matériels – remplacer des organes hydrauliques et électriques – déterminer les modalités de réparation des matériels après contrôles et tests – établir des devis de réparation et les soumettre aux clients – procéder à la réparation des moteurs thermiques – remettre en état les organes de transmission – réparer les organes hydrauliques et électriques – réparer les éléments mécanosoudés et de carrosserie des matériels (10 semaines). Stage en entreprise (3 semaines)
  • PARTIE 4 : Gérer le dépannage des matériels de manutention et de chantier : établir un diagnostic par l’analyse des différentes informations et contrôles – déterminer et préparer les moyens pour assurer les interventions de dépannage – remédier aux dysfonctionnements et pannes sur site et remettre en service les matériels – rendre compte des interventions et conseiller les utilisateurs de matériels (8 semaines) Session de validation (1 semaine)
  • Durée
    Version longue 11 mois environ (1575 heures) ou version courte 9 mois environ (1190 heures), selon campus.

    Niveau demandé
    1) Niveau en mathématiques de classe de 1re ; ou 2) niveau CAP/BEP ou équivalent de l’industrie et de la réparation + expérience professionnelle en maintenance industrielle ou en réparation de véhicules ou d’engins. Permis de conduire B (véhicules légers) indispensable, permis C (poids lourds) et E (remorques) souhaités.

    Niveau obtenu
    Titre professionnel de niveau 4 correspondant au bac technique.

    Previous post

    Xavier Niel lance une école d'ingés gratuite

    Next post

    Exemple lettre de motivation attaché(e) commercial(e)