Fort d’un bagage économique et technologique, les titulaires du baccalauréat STG ont la possibilité de poursuivre des études supérieurs dans des secteurs divers et variés: BTS et DUT, dans la suite logique de leur bac, mais aussi écoles et université.

Opter pour un BTS–DUT

Les BTS ou DUT sont accessibles sur dossier, forment en 2 ans aux métiers des services, et associent ans cours théoriques, pratique professionnelle et stages de terrain. Les titulaires du bac STG sont nombreux à s’y inscrire, et acquièrent un bac + 2 qui leur permet d’intégrer le marché du travail ou d’intégrer un licence pro (en 1 an).

Se diriger vers les brevets de technicien supérieur (BTS)

● Les BTS dont la spécialité dépend de l’option en terminale, sont choisis par presque la moitié des titulaires du baccalauréat STG.

● Après la spécialité mercatique : animation et gestion touristiques locales (AGTL); assurance; banque; commerce international (deux langues obligatoires, dont l’anglais); communication; management des unités commerciales (MUC) ; négociation et relation client (NRC) ; notariat ; technico-commercial ; ventes et productions touristiques (VPT, deux langues obligatoires)…

● Après la spécialité communication et gestion des ressources humaines : AGTL ; assistant de gestion de PME-PMI; assistant de manager; communication…

● Après la spécialité comptabilité et finance d’entre- prise : assistant de gestion de PME-PMI ; assurance ; banque ; comptabilité et gestion des organisations ; notariat ; professions immobilières; transport…


● Après la spécialité gestion des systèmes d’information : services informatiques aux organisations…

Se diriger vers les diplômes universitaires de technologie (DUT)

L’inscription en université et en IUT est choisie à 10% par les titulaires du baccalauréat STG et le choix du diplôme dépend de l’option en classe de terminale.


● Après la spécialité mercatique : gestion administrative et commerciale (GACO); gestion logistique et transport; techniques de commercialisation…

● Après la spécialité communication et gestion des ressources humaines : carrières juridiques; carrières sociales (une expérience de l’animation est demandée) ; GACO; gestion des entreprises et des administrations (GEA, option ressources humaines); gestion logistique et transport ; information-communication (option communication des organisations)…

● Après la spécialité comptabilité et finance d’entreprise : GACO; GEA (option finance-comptabilité en particulier) ; gestion logistique et transport ; statistique et informatique décisionnelle (STID ; très bon niveau en maths requis)…

● Après la spécialité gestion des systèmes d’information : GEA ; STID (avec un très bon niveau en maths)…

Opter pour un Cursus Universitaire

Une licence générale en 3 ans peut se préparer en université, suivi d’un master en 2 ans. Les plus adaptées sont les licences en gestion ou en comptabilité, mais d’autres sont accessibles. De bonnes bases en culture générale sont nécessaires.

Se diriger vers l’Économie et la gestion

Divers domaines sont accessibles : gestion, ressources humaines, commerce, marketing, banque, finance…


● La licence générale d’administration économique et sociale (AES) s’articule autour de 3 champs: droit, économie-gestion et sciences humaines. Elle est la plus adaptée aux titulaires du baccalauréat STG.

● La licence générale de sciences économiques est axée sur la modélisation mathématique des phénomènes économiques. Un très bon niveau en mathématiques est indispensable.

Se diriger vers les Sciences humaines et sociales

Pour s’insérer dans la vie active, un bac +5 minimum est obligatoire, plusieurs filières y sont enseignés : Philosophie, psychologie, sociologie, histoire, géographie et requièrent un bon esprit de synthèse, une aisance à manipuler les concepts, les données chiffrées et les représentations graphiques : courbes, camemberts, histogrammes, cartes. Les débouchés sont variés : enseignement, documentation, journalisme, aménagement, urbanisme, ressources humaines… Une autre compétence, en gestion ou en informatique, peut s’avérer utile.

D’autres filières sont envisageables pour les STG :

En 5 à 7 ans des études juridiques mènent aux métiers d’avocats, de magistrats, de jurist d’entreprise, des formations qui sont accessibles à la suite d’un concours.
Les spécialisations en licence : droit privé, droit pénal, droit public, droit des affaires, droit international, science politique … préfigurent les orientations de master.

● Des débouchés en entreprise sont possibles à la suite d’une en licence générale de langues étrangères appliquées (LEA), fondé sur l’étude de deux langues appliquées au droit, à la gestion, à l’informatique, pour ceux qui ont un bon niveau dans deux langues étrangères.

Opter pour les Écoles

En écoles, et en 2 ou 5 ans, des diplômes professionnels peuvent se préparer dans divers domaines : art, santé, social. Certaines sont bien adaptées notamment les écoles de vente, de comptabilité, de gestion ou de tourisme qui sont accessibles sur concours.
Se diriger vers le Commerce, la gestion, la comptabilité

● Dès le bac, il est possible d’intégrer une cinquantaine d’écoles de commerce en 4 ou 5 ans qui recrutent des STG qui ont suivi les spécialités communication et gestion des entreprises, ou mercatique. Deux langues étrangères peuvent être exigées, notamment dans les écoles à vocation internationale.

● D’autres écoles forment en 2 ou 3 ans à la vente (réseau Négoventis, écoles de gestion et de commerce…). Elles intéressent particulièrement les STG qui ont suivi la spécialité mercatique.

● Certains établissements (écoles, mais aussi lycées) se sont spécialisés dans la filière expertise comptable. Ils préparent à différents diplômes : du diplôme de comptabilité et gestion (DCG, bac + 3) à celui d’expert- comptable (bac + 8). Une orientation qui concerne les STG de la spécialité comptabilité et gestion avec un bon niveau en maths.

Se diriger vers la Santé et le social

Un diplôme d’État (DE), obligatoire pour exercer certaines professions sociales (assistant de service social, conseiller en économie sociale et familiale…) ou para-médicales (infirmier, pédicure…) peuvent se préparer dans des écoles en 3 ou 4 ans. Toutefois, la plupart des métiers de la santé (kinésithérapeute, sage-femme, technicien d’analyses biomédicales…) recrutent exclusivement parmi les titulaires du bac S.

Se diriger vers le Tourisme et l’hôtellerie

Il existe nombre de formations spécialisées sur ce créneau, qui s’adressent avant tout aux titulaires du baccalauréat STG ayant étudié deux langues étrangères au lycée.


● Certains lycées proposent des mentions complémentaires (MC) en 1 an. La MC accueil réception, appréciée dans le secteur, recrute sur dossier scolaire avec le bac.

● Les formations dispensées en école privée, souvent couteuse mènent à des diplômes spécifiques (par exemple, en gestion hôtelière) en 2 ou 3 ans. Deux langues vivantes étrangères sont généralement nécessaires.

Opter pour une Classes préparatoires

Certaines classes préparatoires (40 établissements) proposent une formation préparatoire économique et commerciale option technologique qui est destinée aux STG, cependant ils sont peu à s’y inscrire.

Se diriger vers les classes préparatoires économiques

Une fois le baccalauréat STG obtenu, deux classes préparatoires sont accessibles. Celles préparant aux concours des écoles de commerce sont à privilégier. Le candidat doit cependant être organisé et prêt à fournir une grande quantité de travail.

● Dans le cadre de l’option technologique, les classes préparatoires économiques et commerciales accueillent les STG avec un bon dossier, équilibré entre les maths, l’économie et les matières. Cette formation permet d’intégrer une école supérieure de commerce, au même titre que les titulaires du baccalauréat généraux, pour se former à la gestion, à la finance, au marketing, au management.

● Les classes préparatoires économiques Cachan accueillent quelques STG qui souhaitent tenter le concours d’entrée à l’ENS de même nom. La concurrence y est sévère avec

Previous post

Que faire après un BAC Sciences et technologies de la santé et du social ?

Next post

Exemple lettre de motivation chargé de clientèle de banque