Après avoir fait face à de nombreuses polémiques, le groupe PSA Peugeot-Citroën annonce qu’il va supprimer son régime de «retraite supplémentaire à prestations définies pour ses dirigeants». Cette décision représentera une «une économie de 34 millions d’euros dans les comptes 2015» selon l’entreprise.

Une redistribution à l’ensemble des salariés

Le directoire du groupe a décidé «de redistribuer à l’ensemble des salariés les économies ainsi réalisées portant sur le régime de retraite des dirigeants». Les salariés bénéficieront donc de ce dispositif qui se rajoutera à celui des intéressements. Ainsi, la retraite de Carlos Tavares, président du directoire, se verra divisée par 3. Ces nouvelles mesures seront alors soumises au vote des actionnaires en avril 2016.

La polémique suite à la retraite chapeau de Philippe Varin

Une importante polémique avait éclaté lors de la retraite chapeau de Philippe Varin, ancien président du directoire, qui avait touché 21 millions d’euros alors que le groupe venait de prendre la décision de réduire ses effectifs en 2013. Le patron avait alors renoncé à ce pactole. La polémique avait ensuite refait surface au printemps dernier lorsque nous apprenions que Philippe Varin touchait tout de même 300 000 euros de retraite par an. Mais ces nouvelles mesures ne s’appliqueront pas pour l’ancien président du directoire puisque ces décisions ne sont pas rétroactives.

 
Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Intérim : que faut-il mettre sur son CV ?

Next post

Facebook et Snapchat bientôt interdits aux moins de 16 ans ?