Le groupe Peugeot – Citroën traverse une des plus graves crises de son histoire et la communication désastreuse faite par le Ministre Arnaud Montebourg a bien failli lui porter le coup de grâce.

Mais Philippe Varin, le PDG du groupe PSA, a annoncé ce matin des résultats pour le 1er semestre 2013 encourageants avec la réduction de moitié de la perte nette à 426 millions d’euros au lieu de 818 millions pour la même période en 2012.
Les ventes continuent de s’éroder à 27,7 milliards d’euros malgré la baisse des prix de ventes des véhicules mais les dépenses baissent aussi avec le plan de départs de salariés mis en place.

Les prochains challenges du groupe sont : la mise en place du plan négocié de compétitivité avec les syndicats, le déploiement complet de l’alliance avec General Motors et la poursuite de l’internationalisation pour combler la chute des ventes en Europe.

Dernière info : Bruxelles a autorisé l’Etat français à verser une garantie de 7 milliards d’euros au groupe PSA.

Previous post

Pourquoi refuser une promotion ??

Next post

EADS devient AIrbus