Le cabinet Robert Walters a publié ce matin son étude sur la prévision des salaires par secteur pour 2014 à partir de la compilation des salaires de 100.000 candidats à travers le monde.

En ce qui concerne les ingénieurs, l’activité du recrutement en 2013 a été soutenue par une série de tendances plutôt favorables. Notamment la relocalisation en France des métiers de la R&D qui a permis de générer une demande soutenue sur cette expertise ; la mise en place d’une politique RH de revalorisation des ingénieurs du pôle expertise chez les grands équipementiers automobiles (hausse des rémunérations jusqu’à 20%) ; une pénurie d’experts à laquelle il faut désormais palier ; la nécessité de rester compétitif pour les sites de productions, qui a entraîné une montée des exigences sur les postes clés (direction de site, direction de production) ; et enfin, la stabilité des recrutements sur les postes en manufacturing.
L’année 2013 n’a pas enregistré de hausse significative des salaires. 2014 sera semblable à 2013 avec quelques opportunités salariales intéressantes pour les filières expertises (hausse de 20% pour les meilleurs candidats). Il faudra néanmoins attendre 2015 pour noter une véritable reprise du marché.
Robert Walters prévoit une demande toujours plus importante sur les populations d’ingénieurs experts, ainsi que sur les profils en supply chain, le transport étant un poste de dépense toujours plus important. De manière générale, une expertise technique solide associée à une compétence managériale sera différenciante.

En résumé pour 2014 :

Hausse des rémunérations à prévoir avec la mise en place d’une politique de valorisation à l’égard des ingénieurs
Effort à faire du côté des entreprises sur les perspectives de carrière pour attirer les meilleurs candidats
Pénurie à prévoir sur les candidats dotés d’une forte expertise et de compétences managériales

Previous post

6 questions à vous poser avant un entretien d’embauche

Next post

Prévision salaires 2014 dans l'IT