Le cabinet Robert Walters a publié son étude sur la prévision des salaires par secteur pour 2014 à partir de la compilation des salaires de 100.000 candidats à travers le monde.

En dépit d’un contexte économique difficile, les cabinets de conseil se sont adaptés aux nouvelles
demandes d’expertise de leurs clients. Si le conseil « traditionnel » dans les services financiers ou le secteur public a encore mobilisé les cabinets, ces derniers ont cherché de nouveaux leviers de croissance en France (digital, amélioration de la performance) ou à l’étranger.

Nous avons ainsi observé un marché du recrutement assez dynamique au sein des cabinets spécialisés dans l’amélioration de la performance (financière ou industrielle) et dans la construction de la stratégie d’orientation client (CRM, digital).

Outre l’expertise métier, la connaissance sectorielle et la dimension commerciale, les recruteurs se sont avant tout tournés vers des candidats autonomes justifiant d’une expérience de 3 à 8 ans. Cette recherche de la qualité n’a pas pour autant généré d’augmentation de salaire, hormis quelques changements à la marge, en fonction de la structure.

Les mutations structurelles, technologiques et réglementaires observées au sein des différents secteurs
de l’économie ont obligé les entreprises à s’adapter à de nouveaux enjeux. Ces profondes transformations internes impacteront l’activité des cabinets de conseil, qui sera portée par des besoins soutenus et diversifiés, notamment dans le digital.

Previous post

Prévision salaires 2014 dans la banque

Next post

Prévision salaires 2014 dans l'immobilier