Le cabinet Robert Walters a publié son étude sur la prévision des salaires par secteur pour 2014 à partir de la compilation des salaires de 100.000 candidats à travers le monde.

En ce qui concerne l’assurance en 2013, l’année 2013 a été assez dynamique en matière de recrutements au sein des mutuelles et des institutions de
prévoyance. Les demandes se sont orientées vers des expertises de niche, qu’elles soient techniques (ingénieurs prévention, ingénieurs financier) ou contextuelles/réglementaires (directeurs gestion usine retraite, hedging analysts en dérivés de taux).
Plus globalement, l’accent a été mis sur le recrutement d’inspecteurs et de responsables commerciaux pour conserver ou développer un caractère compétitif, notamment dans l’univers mutualiste. Contrairement au ralentissement des recrutements observé au sein des grosses structures, les PME
se sont distinguées par une croissance de leur activité (petites structures et filiales de grands groupes). Enfin, l’annonce de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) en janvier 2013 a permis de dynamiser
le marché des mutuelles et de la prévoyance sur les postes de responsables/directeurs du plan stratégique, responsables/directeurs de
la gestion…
L’année 2013 n’a pas enregistré de hausse significative des salaires, même sur les métiers qui ont connu jusque-là les plus fortes augmentations, tels que les actuaires. Seules quelques fonctions comme les ingénieurs prévention des risques ont connu des hausses de 5 à 10%.
Au vu de la stabilité du cadre réglementaire et législatif, nous ne prévoyons pas de changement majeur pour 2014. Seul véritable pronostic : lorsque l’effort de recrutements sur la partie commerciale arrivera à maturité, nous attendons une reprise sur toutes les fonctions support (gestion/back- office, souscription, contrôle de gestion, actuariat).

Previous post

Prévision salaires 2014 dans l'IT

Next post

Prévision salaires 2014 dans la banque