Quels sont les droits et les financements disponibles pour la formation professionnelle en fonction de mon statut professionnel ?

Après avoir fait votre bilan pour connaître précisément vos acquis, vous avez choisi la formation professionnelle que vous souhaitez faire. Vous trouverez ici toutes les informations sur vos droits à la formation en fonction de votre statut professionnel, (salarié, chômeur, handicapé, etc) et les financements que vous pouvez obtenir.

Vous êtes salarié d’une entreprise en Contrat à Durée Indéterminée (CDI), voici ci-dessous tous les droits et financement que vous pouvez obtenir pour votre formation professionnelle :

Le congé individuel de formation
Le congé individuel de formation ou CIF est un congé de formation que vous pouvez demander à votre employeur directement. Pour cela, il y a certaines conditions à remplir :
– avoir exercé une activité salariée d’au moins 24 mois, consécutifs ou non, en tant que salarié au cours des 5 dernières années (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariés)
– avoir exercé une activité salariée avec un Contrat à Durée Indéterminée (CDI) d’au moins 12 mois.
Pendant le congé individuel de formation ou CIF, l’entreprise prend en charge au minimum 80% de votre salaire (plus si votre salaire est inférieur à deux fois le SMIC) et vous gardez vos droits Sécurité sociale, retraite complémentaire, assurance chômage.

Le Droit individuel à la formation
Le droit individuel à la formation ou DIF est en fait un compte-temps qui vous permet d’acquérir un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures. Vous pouvez utiliser votre droit individuel à la formation ou DIF comme vous le souhaitez à condition d’avoir l’accord de votre employeur sur la période du congé de formation. Les frais de formation sont alors financés par l’employeur.

Le plan de formation de mon entreprise
Chaque entreprise doit mettre en place un plan de formation entreprise (PFE) qui rassemble toutes les actions de formation, de bilan de compétences et de validation des acquis de l’expérience (VAE) choisies par l’entreprise pour ses salariés. En général, il y a dans chaque entreprise deux lots de formations retenues : un lot pour accompagner certains salariés dans l’adaptation au poste de travail ou dans l’évolution et le maintien dans leur emploi, un autre lot est réservé au développement des compétences des salariés pour suivre le développement de l’entreprise et de ses produits. Vous avez tout intérêt à faire connaître votre souhait de formation à votre employeur. Dans tous les cas, vous continuez de percevoir votre salaire pendant ces formations.

La période de professionnalisation
La période de professionnalisation est décidée en commun avec votre employeur et vous permet de suivre une formation dans le but de conserver votre emploi. La période de professionnalisation est réservée aux salariés en Contrat à Durée Indéterminée (CDI) qui ont soit 20 ans d’expérience soit sont âgés d’au moins 45 ans. C’est votre employeur qui continue de payer votre salaire, la formation étant payée par l’OPCA de votre branche professionnelle.

Previous post

Mon projet : développer mes compétences dans mon métier actuel

Next post

Mon statut professionnel : je suis salarié en CDD