Au cours de n’importe quelle expérience professionnelle on acquiert des compétences. Tous les salariés et chômeurs de tous niveaux et de tous âges peuvent faire valider ces acquis professionnels lors de la validation des acquis de l’expérience (VAE). La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de transformer vos compétences en diplôme ou en certification comme un Titre professionnel ou un Certificat de qualification professionnelle (CQP). L’avantage est que le Titre professionnel et le Certificat de qualification professionnelle sont reconnus par tous les employeurs, vous obtenez donc un diplôme que vous pouvez montrer à vos futurs employeurs lors des entretiens d’embauche.
Pour pouvoir faire la validation des acquis de l’expérience (VAE), il faut juste justifier d’au moins 3 années d’expérience professionnelle ou bénévole (continues ou non) et respecter un certain nombre d’étapes :
– constitution d’un dossier de validation
– passage devant un jury.
Une partie ou la totalité du coût de votre VAE peut être financés :
• Vous êtes demandeur d’emploi : c’est le ministère chargé de l’Emploi qui finance votre VAE.
• Vous êtes salarié du privé : votre congé pour validation des acquis de l’expérience peut entrer dans le cadre du droit individuel à la formation ou du plan de formation de l’entreprise. Il peut également être financés par l’OPCA (organisme paritaire collecteur agréé), dans le cadre d’un congé individuel de formation.
• Vous êtes travailleur indépendant, artisan ou commerçant : le fonds d’assurance formation prend en charge les coûts de votre VAE.
• Vous êtes fonctionnaire : c’est l’administration ou votre établissement qui finance votre formation.
• Vous êtes militaire en fin de contrat : votre pouvez réaliser votre VAE dans le cadre d’un congé de reconversion.

Previous post

Mon projet : avoir un diplôme

Next post

Mon projet : trouver un premier emploi