L’Oréal annonce de bons résultats pour le 1er trimestre avec un chiffre d’affaires d’un peu plus de 7 milliards d’euros.

Le chiffre d’affaires progresse de 7,5 % par rapport au 1er trimestre 2016.

Commentant ces chiffres, Monsieur Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal, a indiqué :
« Le marché cosmétique s’est révélé, de manière inattendue, extrêmement atypique pendant les premières semaines de l’année, avec une consommation très vigoureuse des produits de luxe, en particulier en Asie, et à l’inverse, un démarrage de la consommation très lent en grande diffusion et dans le secteur professionnel. Le marché semble être en train de se régulariser et de retrouver un profil plus habituel.
Dans ce contexte, le Groupe a réalisé un bon premier trimestre, en progression de + 7,5 % en publié et de + 4,2 % en comparable. Les performances ont été logiquement très différenciées selon les Divisions avec une croissance exceptionnelle de L’Oréal Luxe, un démarrage correct de Cosmétique Active, une croissance modérée des Produits Grand Public malgré des gains de parts de marché, et les Produits Professionnels en léger retrait.
Par Zone géographique, l’activité en Europe de l’Ouest confirme sa bonne tenue, malgré un marché français décevant, mais grâce à des croissances remarquables en Grande-Bretagne, en Allemagne et en Espagne. L’Amérique du Nord continue à être dynamique. Enfin, les Nouveaux Marchés réalisent une solide performance en particulier l’Europe de l’Est et l’Asie ; le Brésil restant difficile et le Moyen-Orient affecté par la baisse des marchés.
Le Groupe continue son accélération dans le digital, tant dans les domaines marketing que dans celui du e-commerce2qui a progressé de + 27 % sur ce trimestre et qui représente 6,8 % des ventes.
Enfin, l’acquisition en mars de CeraVe vient compléter le portefeuille de marques de Cosmétique Active sur le segment très porteur de la dermocosmétique accessible, et va amplifier le potentiel de développement de cette Division. 
Dans un environnement qui demeure volatil, notre business model équilibré est plus que jamais un atout. Nous sommes confiants dans notre capacité à réaliser, en 2017, une nouvelle année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats. »

Pour le secteur grand public, c’est le maquillage qui tire la progression grâce à un très bon cru d’innovations.

Le mascara Faux Cils Superstar X-Fiberde L’Oréal Paris, la palette de correcteurs de teint Master Camo de Maybelline ou le fond de teint Total Control Dropchez NYX Professional MakeupColorista, la coloration pour les Millennials5 de L’Oréal Paris remportent déjà un grand succès. En soin capillaire, Ultra Doux de Garnier poursuit son déploiement, et le lancement de Botanicals Fresh Care de L’Oréal Paris vient compléter l’offre de la Division sur le segment porteur du naturel.

L’Oréal Luxe réalise un début d’année exceptionnel, tirée par le maquillage, avec une progression de + 12,2 % à données comparables et + 17,8 % à données publiées.


Ce succès est notamment porté par : Yves Saint Laurent grâce au maquillage, surtout avec le lancement Volupté Tint-in-Balm sur le segment des lèvres, et au succès du parfum Mon Paris auprès des clientèles américaines et asiatiques ; Lancôme, avec son fond de teint star Teint Idole Ultra, son rouge à lèvres L’Absolu Rouge et son soin emblématique Génifique ; Giorgio Armani avec les lancements récents de Lip Magnet et du fond de teint Power FabricUrban Decay et Kiehl’s enregistrent des progressions à deux chiffres. Les deux marques acquises en 2016, IT Cosmetics en maquillage et en soin de la peau, et Atelier Cologne en parfums, se développent également très rapidement.
L’activité connaît un bon démarrage dans la Zone Asie, Pacifique, notamment en Chine. L’Europe de l’Ouest réalise un très bon trimestre, tirée par la Grande-Bretagne et l’Espagne. Le début d’année de L’Oréal Luxe est solide en Amérique du Nord et sur le circuit du Travel Retail. Au Moyen-Orient, la Division résiste bien au ralentissement du marché. L’Oréal Luxe poursuit ses bonnes performances en e-commerce.
Previous post

Forte hausse des projets d'embauche en 2017

Next post

Que faire après avoir passé un entretien d'embauche ?