La semaine a été bonne pour les résultats financiers des grands groupes français.

Aprés Renault, Michelin et Valéo, c’est au tour du groupe L’Oréal de publier de très bons résultats pour l’année 2015.

 

Le chiffre d’affaires de L’Oréal est de 25,26 milliards d’euros en progression de 12,1% en 2015 par rapport à 2014. Le résultat d’exploitation est de 4,388 milliards d’euros soit 17,4% du chiffre d’affaires.

 

Monsieur Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal, a indiqué :
« Dans une année marquée par un ralentissement économique mondial et une volatilité internationale accrue, L’Oréal a connu en 2015 une forte croissance, portée par un effet monétaire positif, et a surperformé le marché dans trois de ses quatre Divisions. 
 
La Division Cosmétique Active fait une nouvelle fois preuve d’un grand dynamisme partout dans le monde et renforce son leadership sur un marché dermocosmétique tonique. L’Oréal Luxe délivre cette année encore une croissance robuste, soutenue par la force de son portefeuille de marques et ses lancements à la pointe de l’innovation. La Division des Produits Professionnels recueille les fruits de son travail d’animation du marché de la beauté professionnelle et poursuit son amélioration régulière. Enfin, la Division des Produits Grand Public n’a pas surperformé son marché mais sa croissance s’est renforcée au second semestre grâce, en particulier, à la forte accélération sur la catégorie du maquillage.
 
Par zone géographique, L’Oréal a encore accentué son leadership en Europe et a nettement accru sa performance en Amérique du Nord au fil des trimestres. Les Nouveaux Marchés ont connu une évolution plus contrastée, dans un contexte tendu dans certains pays, comme le Brésil et la Russie.
 
Atteignant 1,3 milliard d’euros, les ventes en e-commerce*** ont connu une croissance particulièrement rapide et ont atteint plus de 5 % du chiffre d’affaires du Groupe.
 
La croissance du chiffre d’affaires, du bénéfice net par action* et du dividende, confortée par l’effet devises positif, illustre à nouveau la qualité et la robustesse du modèle économique de L’Oréal.
 
Dans un environnement économique volatil et incertain, en particulier dans certains pays émergents, le Groupe peut compter sur sa présence équilibrée par métier, par circuit de distribution et par zone géographique. Nous abordons l’année 2016 avec l’ambition de surperformer le marché cosmétique et de réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats. »
Previous post

Top 10 des sportifs français les mieux payés en 2015

Next post

Etudiant : réussir l’entretien d’embauche pour un stage