Les jeunes issus de la génération Y sont-ils vraiment plus malpolis au bureau que les « anciens » ? C’est ce que semble dire une étude publiée par le cabinet Eléas le 5 novembre 2015. Ainsi, près d’un salarié sur deux pense que les 16-34 ans seraient moins polis au bureau.

Selon l’étude dévoilée lors d’un colloque organisé à l’Assemblée nationale, ces jeunes Y seraient même plus à même de laisser les espaces communs en désordre, de « faire du bruit ou encore de consulter leur téléphone en réunion ». La montée des incivilités, dénoncée par près d’un salarié sur 2, s’expliquerait par la généralisation des open space et la multiplication des téléphones portables.

Attention toutefois, il semblerait que ces incivilités seraient perçues différemment selon l’âge : les salariés ne seraient pas agacés par les mêmes choses. Par exemple, les plus de 55 ans ne supporteraient pas du tout le bruit et pour les 35-54 ans, c’est le désordre qui est le plus pénible. Pour les plus jeunes, ils sont gênés par ceux qui ne disent ni bonjour ni au revoir.

En ce qui concerne le portable, les salariés réagissent différemment également : pour les plus de 55 ans, il est « intolérable » de consulter son téléphone en réunion alors que c’est jugé acceptable pour près de 80% des 16-24 ans. Jeunes et moins jeunes se retrouvent sur un point : l’importance des relations entre collègues pour être plus heureux au travail. Pour 70% des salariés, les relations entre collègues contribuent à la qualité de vie au travail, comme le montre le baromètre sur la qualité de vie au bureau publié par Actineo le 5 novembre dernier.

Retrouvez les destinations les plus privilégiées par les jeunes pour travailler !

Previous post

Entretien d'embauche : comment bien vous vendre?

Next post

COP 21 + emploi : tout savoir sur les emplois "écologiques" !