D’après, une étude menée auprès de 19 000 personnes en activité, nées entre 1982 et 1996, devenir un grand manager n’est plus l’objectif principal des jeunes salariés. En effet, 6 % des jeunes actifs de 20 à 34 ans souhaitent gérer une équipe et seulement 15 % souhaitent occuper un poste de direction.

Assurer leur avenir

Ayant été élevés et formés dans une période de crise financière puis économique, les 20-34 ans sont une génération de pragmatiques voir de pessimistes. Ils ont compris que rien n’est acquis et que passer plusieurs décennies au sein d’une même entreprise est aujourd’hui très hypothétique. Dans le but de se prémunir face aux dépôts de bilan ou aux licenciements, ils doivent apprendre à s’adapter. C’est pourquoi ils préfèrent prendre en main leur carrière en continuant d’apprendre afin de rester attractif aux yeux des employeurs. Ainsi, parmi les 19 000 répondants, plus des deux tiers souhaitent développer en priorité des compétences individuelles (techniques, interpersonnelles, informatiques ou technologiques) au détriment des compétences managériales.

Ne pas s’éloigner de leur métier d’origine

Il y a une autre raison qui peut expliquer l’abandon des postes de managers par les jeunes. En effet, occuper ce type de fonction nécessite des sacrifices non négligeables et notamment : l’éloignement de leur métier d’origine. D’autre part, les jeunes actifs sont la plupart du temps d’anciens stagiaires ou ex-apprentis ayant eu l’occasion d’observer la situation vécue par les managers et ils ne souhaitent donc logiquement pas vivre la même chose. Résultat, 21 % veulent avoir un métier qui a du sens. C’est leur première motivation avec celle du salaire. En privilégiant le développement des compétences individuelles, ils attisent leur curiosité, développent leur passion pour leur emploi et deviennent plus attractifs aux yeux des employeurs.

Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Rendez-vous dès maintenant sur www.qapa.fr où nous rassemblons pour vous toutes les offres du marché ! Plus de 450 000 offres d’emploi vous attendent.

Previous post

Baromètre de l'emploi Qapa en région Bourgogne Franche-Comté - Décembre 2016

Next post

Baromètre de l'emploi Qapa dans les Hauts de France - Décembre 2016