Si la courbe du chômage a eu tendance à s’inverser au mois dernier, l’insertion professionnelle des personnes handicapées semble être un réel problème et reste un défi majeur pour la société française. En effet, les chiffres le montrent : cette population progresse deux fois plus rapidement dans la courbe du chômage que le reste des demandeurs d’emploi selon les données de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH).

Fin 2014, on comptabilisait plus d’une personne handicapée sur quatre étant sans emploi. Par rapport à 2013, le chiffre a augmenté de 9,5% et est 2,2 fois plus élevé qu’en 2007. 452 700 personnes handicapées pointaient à Pôle Emploi à la fin de l’année dernière.

Le cumul des difficultés

En 2005, une loi a été promulguée qui oblige les structures de plus de 20 salariés à employer au moins 6% de travailleurs handicapés. Si ces entreprises ne le font pas, elles sont soumises à une amende qui prend la forme d’une contribution à l’Agefiph. Toutefois, les demandeurs d’emploi handicapés restent en marge de l’emploi et cumulent les difficultés :

  • 25% ont un niveau égal ou supérieur au bac
  • 46% ont 50 ans ou plus
  • 57% sont des chômeurs de longue durée

Une semaine pour l’emploi des personnes handicapées

Une note reste positive dans le tableau avec l’organisation, du 16 au 22 novembre, d’une semaine pour l’emploi des personnes handicapées et un chiffre : au premier semestre 2015, les insertions des personnes handicapées dans le monde du travail ont augmenté de 6%.

Previous post

Obama débarque sur Facebook !

Next post

Ubérisation, crowdfunding, économie collaborative... : ça veut dire quoi ?