C’est ce que constate une étude Opinion Way : les français consomment de plus en plus de produits locaux, et soutiennent donc l’économie locale et régionale. Selon cette enquête, 63% des Français ont tendance à privilégier régulièrement la consommation de produits locaux et régionaux. 93% d’entre eux le font de temps en temps :

Comme le précise Nicolas Cohen, l’un des fondateurs de A Little Market, à l’origine de l’étude : « Nous commandons régulièrement des enquêtes pour savoir si les produits made in France attirent. Depuis le lancement de notre site il y a 7 ans, nous remarquons un engouement réel des Français pour les produits nationaux. Depuis peu, nous constatons une attirance encore plus forte pour les produits régionaux: les Français sont à la recherche d’une plus grande transparence et d’une traçabilité plus précise de ce qu’ils consomment. Plus que le made in France, c’est désormais le made in région qui les attire ! ».

Les mentalités changent et évoluent

D’autre part, il semblerait que les mentalités commencent à changer : les motivations des Français évoluent puisqu’une grande majorité (environ 61% des personnes) se dit prête à payer plus cher des produits, s’ils peuvent soutenir l’économie locale et la création d’emploi. 42% des personnes privilégient les produits locaux et régionaux parce qu’ils veulent connaître l’origine de ce qu’ils consomment.

Les femmes et les plus de 65 ans : grands consommateurs de produits locaux

Si on compare entre hommes et femmes, ce sont les femmes qui ont tendance à adopter ce mode de consommation puisque 65% des Françaises déclarent consommer régulièrement des produits régionaux contre 62% des hommes. Si on compare cette fois-ci selon les tranches d’âge, ce sont les personnes les plus âgées qui consomment le plus de produits locaux : 81% des 65 ans et plus disent consommer des produits régionaux. La région du Sud-Ouest est celle qui attire le plus les consommateurs avec 71% des personnes sondées.

Previous post

Forte baisse du chômage en mars 2016

Next post

78% des Français redoutent une explosion sociale