Deux formes :

-une formation par interaction dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation.
Les acteurs intervenants sont le jeune en formation, son tuteur (salarié de l’entreprise qui accompagne le jeune dans son intégration, qui assure une continuité entre formation théorique et pratique) et l’entreprise.

L’Etat et les entreprises financent l’alternance dans le cadre de l’apprentissage et de la professionnalisation. Les entreprises versent un pourcentage de leur masse salariale à un organisme collecteur, l’OPCA (Organisme Paritaire Collectif Agréé).

-Par immersion avec le stage (loi 2006) : statut d’étudiant en formation. A travers ces contrats en alternance, les PME recrutent des jeunes, les forment, les intègrent

Le stagiaire bénéfice d’une protection sociale dont les cotisations sont versées par l’organisme de formation. La formation en stage a pour but la poursuite de la formation et la réalisation d’une prestation de travail (l’étudiant conserve son statut scolaire ou universitaire mais est soumis à la discipline de l’entreprise). L’entreprise peut mettre fin au stage pour manquement à la discipline à condition d’avoir prévenu l’organisme de formation.

Previous post

Classement écoles de commerce 2013 : salaires

Next post

DIMA : kesako ?