Une enquête menée par Uniplaces auprès des étudiants européens montre que contrairement aux idées reçues, les jeunes sont capables de se passer de leur smartphone.

De nos jours, la plupart des gens sont constamment collés à leur téléphone, il sert même de prétexte pour éviter les conversations gênantes en société. Pourtant, serait-ce inenvisageable de s’en passer pendant quelques heures? Contrairement aux clichés sur les jeunes, toujours accrochés à leur téléphone,  devenu une extension d’eux-mêmes, l’étude menée auprès de plus de 1 500 étudiants européens montre que les jeunes sont capables de s’en passer.

Près de 50% des jeunes interrogés pensent pouvoir se passer de leur smartphone une journée entière. Parmi les sondés, les jeunes Italiens (53%), Espagnols (44%) et Portugais (42%) sont les moins addicts. Les Français sont plus accros. En effet, seul un étudiant sur trois peut se passer de son smartphone pendant toute une journée. En revanche, ce sont ces derniers qui sont majoritaires (35%) à répondre positivement lorsqu’on les interroge sur leur capacité à pouvoir se passer de leur  téléphone pendant plusieurs jours. En moyenne, 1 quart des étudiants européens affirment en être capables.

La majorité des étudiants européens utilisent beaucoup l’application de messagerie instantanée WhatsApp. Elle est surtout plébiscitée par les étudiants allemands (83%), espagnols (76%) et italiens (68%), d’après Uniplaces. En revanche, les étudiants français ne sont qu’un sur dix à dire ne pas être capables de s’en passer. En deuxième position des applications préférées des étudiants européens on retrouve Facebook avec un taux de 28%, devant Youtube (11%).

Les étudiants européens utilisent majoritairement leur téléphone portable pour les réseaux sociaux et ainsi rester en contact avec leurs amis (pour 68% des étudiants européens) mais également pour consulter leurs mails personnels (pour 50% d’entre eux).

Previous post

Les meilleurs mois par secteur pour trouver du boulot : l'étude Qapa dans Les Echos

Next post

Quel est le meilleur mois pour décrocher un job ? L'étude Qapa sur BFM