Euler Hermes, un des leaders mondiaux en assurance-crédit, prévoit une croissance de 1,4% en 2016 et 1,6% en 2017.

Ludovic Subran, économiste pour Euler Hermes affirme que «le retour de l’investissement sera la clé de voute de la croissance en France en 2016. Il devrait contribuer à la croissance à hauteur de 0,4 point: première contribution positive depuis 2012. Mieux vaut tard que jamais: c’est bien le rebond de la demande et les meilleures marges qui donnent le top départ». C’est également ce que confirme l’Insee dans une note du 12 Janvier, qui affirme que la hausse des investissements et de l’utilisation des capacités de production seront parmi les moteurs de la croissance de la zone euro. De plus, nous allons assister à une progression de la consommation des ménages grâce à une augmentation des salaires et à une baisse du prix du pétrole. Voici les indicateurs qui laissent à penser que les entreprises françaises iront mieux cette année.

Reprise de la consommation

Malgré une baisse de la consommation ces deux derniers mois, notamment dûe à la chute des dépenses en habillement et en énergie, elle devrait être dynamique en 2016. En effet, si nous prenons comme indicateur les dépenses en biens durables, celui-ci est en hausse de 3,1% sur l’année 2015

Hausse de l’intérim

L’emploi intérimaire a connu une hausse au cours des deuxième et troisième trimestres. Une hausse de l’intérim se traduit généralement par une dynamique positive du marché du travail, ce qui envisagerai donc une légère baisse du chômage en 2016, même si celui-ci ne repassera pas sous les 10% avant 2017, d’après Euler Hermes

Augmentation des permis de construire

Il y a eu une augmentation de 0,7% des permis de construire sur les 12 derniers mois, et la situation devrait se poursuivre grâce à l’investissement résidentiel des ménages qui devrait augmenter en 2016. Bonne nouvelle pour le BTP!

Hausse de l’investissement des entreprises

Cela fait déjà un an que les entreprises investissent plus, et cela devrait se confirmer pour la nouvelle année, avec une hausse d’environ 0,8% par trimestre. Cela s’explique par une baisse des taux d’intérêt grâce à la politique monétaire de la BCE et à une hausse du taux d’utilisation des capacités de production.

Baisse du prix du pétrole

Cette baisse historique profitent aux ménages qui peuvent donc consommer davantage. Les entreprises aussi en bénéficient. Et cela devrait continuer en 2016.

De meilleurs chiffres d’affaires

Pour 2016, on attend une hausse de 2 à 3% des chiffres d’affaires des entreprises françaises. Cette hausse concerne la plupart des secteurs, excepté celui de la construction. Dans l’industrie, par exemple, les carnets de commandes se remplissent.

Augmentation des taux de marge

Au troisième trimestre 2015, les marges des entreprises remontent à +31,2%, ce qui soutiendra la reprise de l’investissement.

Croissance positive des exportations

Les exportations ont connu une croissance de 6,1% sur un an grâce au taux de change euro-dollar et au rebond de l’activité chez les partenaires de la France.

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

L'avenir, plus favorable pour les surqualifiés et sous-qualifiés

Next post

Suppression de 765 postes chez General Electric