Une opportunité de développer ses compétences

Une étude menée par l’Edhec NewGen Talent Centre montre les compétences que les jeunes diplômés privilégient pour réussir dans leur premier emploi.

Comment bien gérer la situation lorsque l’on a décroché son premier poste? Une fois recruté, le plus dur reste à faire. Il faut faire ses preuves. Pour réussir voici pour vous les compétences jugées les plus utiles par les jeunes diplômés dans leur premier emploi.

La qualité privilégiée par les jeunes diplômés est le sens du résultat. On trouve ensuite, à quasi-égalité, la capacité à apprendre et à se développer. C’est l’habileté relationnelle qui clôt ce trio de tête. «Ce trio de compétences est identique pour les hommes et les femmes tout comme pour les managers et les ingénieurs, indique le NewGen Talent Centre. À noter toutefois que la communication et le travail en équipe recueillent des notes légèrement supérieures chez les femmes, tandis que le sens du résultat est plus important pour les managers que pour les ingénieurs».

Les langues, plus importantes que les compétences techniques

«Les jeunes recrutés valorisent avant tout leurs soft skills dans la réussite de leur premier emploi. Leur agilité et leur capacité à apprendre sont les meilleurs remparts face à l’obsolescence non programmée mais inévitable des techniques qu’ils ont apprises» explique Manuelle Malot, directrice de l’EDHEC NewGen Talent Centre. L’enquête dévoile également que les résultats diffèrent quelque peu entre les Français et les internationaux. Ces derniers intègrent en effet l’esprit analytique et critique au sein de leur trio de compétences clés. Ils jugent également le leadership et la créativité plus utiles.

Les qualités utilisées par les jeunes diplômés changent également en fonction des secteurs dans lesquels travaillent ces jeunes diplômés. Le sens du résultat et l’engagement sont les compétences les plus importantes pour les fonctions financières et le conseil, la capacité à apprendre est la plus importante pour les fonctions marketing communication et l’habileté relationnelle pour les fonctions commerciales et gestion de projets. Enfin, les langues et le digital sont jugés deux fois plus importants que les connaissances techniques sauf dans les fonctions financières. Les répondants considèrent que les compétences techniques s’apprennent souvent dans l’entreprise.

Previous post

Ces lycéens qui manifestent pour plus de sanctions !

Next post

Baromètre de l'emploi Qapa : le bilan annuel 2016