52 % des entreprises prévoient de recruter suite aux annonces gouvernementales. Mais 33 % ne le feront qu’après le 15 mai, 26 % à partir de juin et 22 % en Septembre. Les contrats courts explosent : 37 % de CDD et 32 % de missions d’intérim. 58 % des entreprises aimeraient demander un test PCR négatif dans le cadre des recrutements.

Paris, 27 avril 2021

QAPA, la plateforme de recrutement par l’intérim, a interrogé plus de 135 000 entreprises afin de connaître leurs objectifs d’embauche suite aux annonces du gouvernement. Une reprise des emplois envisagée mais progressive et encore très partagée.  

Lien officiel : www.qapa.fr

* Méthodologie : Enquête réalisée en avril 2021 auprès de 135 000 recruteurs sur QAPA. Toutes les informations mises en avant par les candidats sont déclaratives.

C’est reparti !

Même si le déconfinement risque d’être très progressif, son annonce est une lueur d’espoir pour bon nombre d’entreprises. Ainsi, plus de 52 % déclarent qu’elles prévoient de nouvelles embauches afin d’être prêtes et opérationnelles rapidement.  

Mais pas tout de suite…

Pour les sociétés qui vont recruter, le rush ne va pas être fulgurant. En effet, seulement 8 % sont déjà en phase de recrutement et 11 % attendent le 3 mai pour se lancer. C’est à partir du 15  mai que 33 % des sociétés seront en plein recrutement. De ce fait, plus de 26 % des embauches auront lieu à partir de juin et 22 % attendent même la rentrée de septembre.

L’explosion des contrats courts

Les CDI n’auront pas la côte en 2021 avec seulement 31 % de représentativité, derrière les autres types de contrats. Ainsi, plus de 37 % des entreprises prévoient davantage de contrats à durée déterminée et 32 % des missions d’intérim.  

« L’intérim et les contrats cours vont exploser cet été. En effet, la mesure annoncée par le ministère du Travail concernant les entreprises qui emploient des travailleurs saisonniers récurrents va inciter ces deux types de contrats. Ainsi, ils peuvent les embaucher dès maintenant et les placer directement en chômage partiel jusqu’à la fin juin, en attendant la reprise d’activité. Cette mesure sécurise les embauches de travailleurs saisonniers avec toujours la perspective d’une reprise économique à compter mai et pour toute la période estivale », a commenté Stéphanie Delestre, fondatrice et Présidente de QAPA.

Tests d’embauche + PCR ?  

En droit du travail, une société ne peut pas imposer à ses salariés des tests médicaux qui seraient immédiatement en contradiction avec « la protection de la vie privée du salarié, et l’interdiction de mesures discriminatoires en raison de l’état de santé ».

Pourtant, s’ils en avaient la possibilité, plus de 58 % des entreprises demanderaient un test PCR négatif dans le cadre des recrutements. En effet, 25 % le feraient pour tous les candidats et 33 % uniquement pour les personnes embauchées.

Pas d’embauches avant…

Pour les 48 %  de sociétés qui n’envisagent pas de recruter tout de suite, 59 % attendent une stabilité économique et 41 % sont dans l’expectative la plus totale. 32 % préfèrent que le confinement soit supprimé et 20 % que la crise sanitaire soit définitivement passée.

À propos de Qapa.fr

Qapa.fr est le partenaire emploi de tous les Français. 100 % positif 0 % souci. Qapa.fr rassemble aujourd’hui 4,5 millions de candidats, 200 000 nouveaux inscrits chaque mois dans tous les secteurs et dans toute la France. En 2016, Qapa.fr a lancé le 1er service de recrutement d’intérimaires en temps réel 100 % digital et mobile.

CONTACT PRESSE

Gildas Piquet-Friboulet – gildas@buzzpress.fr – 06 19 93 58 32

Previous post

6 citations de Stephen Hawking pour changer votre vision du travail

Next post

10 citations pour rester positif(ve) en toutes circonstances 👍