Au troisième trimestre 2016 en France métropolitaine, la fréquentation touristique dans les hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, continue de baisser (-1,6 % par rapport à la même période de 2015), mais moins qu’au trimestre précédent (-5,2 %).

Le recul est net dans l’hôtellerie et les autres hébergements collectifs (AHCT), alors que l’activité progresse légèrement dans les campings. Globalement, la baisse des nuitées de la clientèle étrangère (-5,7 %) est moins forte qu’au trimestre précédent (-9,2 %) et la fréquentation de la clientèle française rebondit légèrement (+0,4 % après -3,1 %).

 

En revanche, la baisse reste forte en région parisienne

La baisse des nuitées dans l’hôtellerie se prolonge au troisième trimestre en région parisienne (-4,1 % en glissement annuel, après -3,6 % au deuxième trimestre). La fréquentation de l’agglomération parisienne (–14,3 %) et celle du littoral (-1,2 %) reculent, probablement sous l’effet des attentats de fin 2015 à Paris et Saint-Denis puis du 14 juillet à Nice. La baisse s’accentue pour la clientèle étrangère (-10,6 % après -7,7 %), celle-ci continuant de déserter les hôtels de l’agglomération parisienne (-18,0 %) et évitant le littoral (-7,0 %). La fréquentation progresse légèrement dans les hôtels des zones urbaines de province et des espaces ruraux ou montagneux. Au total, le taux d’occupation hôtelière (65,4 %) baisse de 2,6 points sur un an.

 

La fréquentation des campings haut de gamme résiste

La fréquentation dans les campings progresse (+1,0 % sur un an) pratiquement autant pour la clientèle française qu’étrangère. Elle est tirée par l’activité dans les hébergements les plus étoilés (+2,8 % pour les 4-5 étoiles). Les emplacements équipés sont plébiscités. Toutefois, la baisse des nuitées dans les zones littorales touche également les campings qui y sont situés : leur fréquentation diminue de 0,8 % sur un an.

Previous post

4 idées reçues sur la façon de mener votre carrière

Next post

Les 7 choses à ne pas faire quand vous faites passer un entretien