Le salon de l’agriculture a ouvert ses portes, du 21 février au 1er mars, tous les jours de 9h à 19h et le mercredi et jeudi jusqu’à 20 heures.

Le salon de l’agriculture c’est :

  • 4000 animaux
  • 1050 exposants de 22 pays
  • 4 univers : élevages & ses filières, les produits gastronomiques, les cultures et filières végétales , les métiers et services de l’agriculture
  • des concours animaux pour sélectionner les meilleurs lignées
  • plus de 700.000 visiteurs

Le salon de l’agriculture c’est surtout le salon d’une des plus importantes filières économiques en France :

  • 500.000 entreprises souvent des petites structures familiales
  • 1er producteur agricole européen, devant l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie
  • 27 millions d’hectares cultivés
  • 900 000 emplois directs auxquels s’ajoutent 495 000 emplois de l’industrie agroalimentaire et divers emplois. Pour un emploi agricole direct, 5 emplois induits sont créés
  • 800.000 contrats saisonniers par an.

L’agriculture française est un secteur en plein bouleversement avec l’arrivée des nouvelles technologies comme les drones pour surveiller les surfaces, les nouveaux modes de consommation et aussi le fait que dans les 10 ans à venir la moitié des exploitations sera à vendre pour cause de départ en retraite des exploitants et propriétaires.

Le secteur agricole et le secteur agroalimentaire recrutent donc dans l’horticulture, viticulture, élevage d’animaux à cornes, de chevaux, élevage de poissons ou de fruits de mer, entretien de la forêt, culture de céréales, de légumes, production de lait et d’alcool, abattoirs, semences des profils techniques et commerciaux et aussi beaucoup de main-d’œuvre. La moitié des postes proposés sont des CDI (Contrat à Durée Indéterminée) et 85% sont des postes ouvriers. A noter que plus d’un quart des agriculteurs sont des … agricultrices  et que les secteurs agricole et agroalimentaire recrutent aussi beaucoup d’ingénieurs.

startup-4-300x300

Les métiers dans le secteur agricole et le secteur agroalimentaire sont divers :

  • Acheteur(euse) dans l’agroalimentaire
  • Agent(e) d’élevage
  • Agent(e) d’entretien d’espaces verts
  • Agriculteur(trice)
  • Aquaculteur(trice)
  • Assistante paysagiste
  • Auxiliaire vétérinaire
  • Céréalier(ère)
  • Chef de culture
  • Chef d’élevage
  • Commercial(e) en agrofournitures et en agroéquipement
  • Conducteur(trice) de lignes de production dans l’industrie agroalimentaire
  • Conducteur(trice) de machines agricoles
  • Conducteur(trice) de travaux paysagers
  • Conseiller(ère) agricole
  • Contrôleur(euse) laitier(ière)
  • Éleveur(euse)
  • Exploitant(e) agricole
  • Horticulteur(trice)
  • Ingénieur(e) agronome
  • Ingénieur(e) en agroalimentaire
  • Maître de chai
  • Mécanicien(ne) réparateur(trice) de machines agricoles
  • Œnologue
  • Ouvrier(ère) agricole
  • Ouvrier(ère) viticole
  • Paysagiste
  • Pépiniériste : le témoignage de Virginie, apprentie
  • Responsable qualité
  • Semencier(ère)
  • Technicien(ne) agricole
  • Technicien(ne) en aquaculture
  • Technicien(ne) forestier
  • Tractoriste connaissant la mécanique
  • Vétérinaire
  • Viticulteur(trice)

Si vous êtes intéressé(e) pour travailler dans les secteurs agricole et agroalimentaire, les filières d’orientation sont nombreuses et accessibles à plusieurs niveaux d’études depuis le CAP (certificat d’aptitude professionnelle) jusqu’à bac+5. Les formations pour les métiers agricoles et agroalimentaires sont faites par des lycées ou des écoles des ministères de l’Agriculture ou de l’Enseignement supérieur et aussi par des établissements privés.

Les formations bac à bac+2 permettent de travailler directement dans les exploitations et aussi dans les métiers commerciaux de vente des outils agricoles et dans les métiers de conseils aux agriculteurs(trices). Les profils les plus recherchés sont titulaires d’un BTSA (brevet de technicien supérieur agricole, une dizaine de spécialités) ou d’une licence pro (protection des sols, environnement, développement durable, agriculture raisonnée, biologique, management d’une exploitation, techniques commerciales, marketing…).

Il y a 16 spécialités de BTSA classés dans secteurs professionnels : production, transformation, aménagement, services, commerce, agroéquipement. A noter qu’on peut aussi préparer un BTSA en apprentissage.

Les ingénieurs des écoles d’agronomie (bac + 5) sont recrutés directement dans les grosses structures agroalimentaires ou dans des grandes exploitations agricoles.

Les vétérinaires eux ont fait après concours 4 années d’études dans une des 4 écoles vétérinaires en France : Maisons-Alfort, Nantes, Lyon et Toulouse.

Pour entrer en école d’ingénieur agronome ou dans une école vétérinaire, il faut faire une prépa agro-véto, appelée aussi BCPST (biologie, chimie, physique, sciences de la Terre). Les principales écoles d’ingénieurs agronomes sont AgroParisTech, Agrocampus Ouest, Montpellier Supagro, Agrosup Dijon, Oniris, Bordeaux Sciences Agro, ENSAT Toulouse, Vetagrosup Clermont-Ferrand.

 

 

 

Previous post

Comment faire 90% de votre boulot le matin ?

Next post

1 milliard de chiffre d'affaires par an : l'Ile-de-France, 1ère région agricole du pays !