Dans ma vie professionnelle, il arrive quelque fois que je sois totalement sous l’eau. Dans ces cas là, je n’ai qu’une seule envie… Prendre une pause, faire un break et surtout avoir du temps pour moi, pour me retrouver. Un Burn-out se produit généralement suite à une trop forte pression ou à une période de travail intense prolongé. Alors certes, il ne faut pas trop s’écouter mais enfin, il arrive un moment où vous avez quand même besoin de faire une pause et voici le plan pour en informer votre patron !

#1 Trouvez un(e) confident(e)

Avant de parler directement à votre boss, la première étape consiste à vous confier à un ami, à un collègue ou encore à un membre de votre famille sur votre situation et sur ce que vous ressentez. Le fait de verbaliser ce qui vous dérange et ce qui vous tient en échec peut clairement vous aider dans tout ce processus. Il est essentiel d’obtenir du soutien dans votre démarche.

Sans l’avis et le soutien des personnes proches de vous, vous risquez de vous sentir seul ou inquiet. A l’inverse, vous feriez exactement la même chose. Alors, soyez courageux, mettez votre fierté de côté et confiez vous.

#2 Trouvez le bon moment pour parler à votre patron et faites le sans vous sentir gêner

Lorsque vous allez décider de parler à votre patron, vous devez le faire pleinement et sans gêne. Pas question de ne pas assumer ce que vous ressentez. Vous vous sentez mal en ce moment ? Assumez-le. Trouvez le moment opportun et décidez-vous à parler à votre patron.  Présentez les choses de manière simple « J’espère que vous savez que je ne vous dérangerai pas si ce n’était pas important pour moi, voire nécessaire ».

#3 N’essayez pas de trouver une solution

Vous allez aller voir votre patron parce que vous sentez bien que quelque chose ne va pas et que vous avez un problème. Et vous devez assumer le problème, n’essayez pas d’apporter une solution tout de suite, sinon pour aller voir votre boss ? La solution doit également venir de lui. Je sais que vous allez essayer de faire bonne figure en trouvant des justifications, mais pour le coup il doit se rendre compte que c’est à lui de trouver une solution. Vous pouvez apporter des éléments de réponses certes, mais pas toutes les solutions.

#4 Priorisez sur votre santé mentale et sur votre bien-être pendant quelques temps

Pas toujours facile de mettre vos responsabilités et vos tâches de côté pendant ce temps de réflexion, mais vous devez absolument le prendre et vous concentrer sur votre bien-être et sur votre santé mentale.  Certes vous allez certainement devoir faire face à quelques conversations difficiles et vous allez devoir bien vous organiser avant de partir prendre un peu l’air, mais rappelez-vous : c’est nécessaire, vous avez besoin de vous guérir avant de repartir de plus belle.

Si vous sentez que votre boss est réticent au fait de vous voir partir un peu plus tôt en semaine, alors prenez les devants et posez quelques jours de congés, voire une semaine, même si ce n’est pas pour partir en vacances. Vous devez absolument trouver le temps de vous recentrer et de vous retrouver. Rappelez-vous d’une chose : si vous êtes un travailleur / une travailleuse acharné(e), votre patron le sait et il fera tout pour privilégier votre bien-être plutôt que de vous voir partir à la dérive.

Previous post

Info : L'INSEE prévoit une croissance plus faible à 1,3% pour 2016

Next post

Fin de l'aide à la première embauche pour les TPE le 31 décembre 2016