Les réductions d’effectifs initialement annoncées en 2012 par HP seront finalement moins importantes que prévu, a annoncé le PDG du géant américain de l’informatique ce mardi 5 mars.

La direction américaine « a accepté de réviser ce plan de suppressions et nous sommes passés de 520 à 300, ce qui n’est pas très fréquent », a indiqué Gérard Karsenti, insistant aussi sur le fait qu’il n’y aurait pas de licenciements.

HP avait annoncé en 2012 une suppression de plus de 27 000 emplois dans le monde d’ici à fin 2014, dont 9 000 dès cette année, afin de soutenir son redressement.

Previous post

F. Hollande veut réformer la formation

Next post

Classement des entreprises préférées des stagiaires