Après neuf mois de hausse, le chômage a atteint un nouveau record. Un échec reconnu par le ministre du travail lui-même le pousse aujourd’hui à mettre en œuvre de nouveaux outils.

François Rebsamen, ministre du travail, fait sa rentrée politique et vient donc de demander aux agences du Pôle emploi d’appliquer des contrôles plus stricts concernant les chômeurs inscrits. Cette mesure vise à sanctionner les chômeurs qui ne cherchent pas de travail.

Le ministre rappelle que, selon le bureau international du travail, être au chômage signifie recherche un emploi. Il n’exclut pas, d’autre part, une réforme concernant les règles d’indemnisation des chômeurs. Il ajoute, enfin « C’est négatif pour ceux qui recherchent des emplois d’être à côté de personnes qui ne cherchent pas d’emploi, donc je demande à Pôle Emploi de renforcer les contrôles ».

La sanction envisagée par le ministre est de radier les personnes qui ne recherchent pas d’emploi. Selon lui, cette mission est tout à fait réalisable grâce à des vérifications plus fréquentes des agents de pôle emploi.

Même s’il concède que cela ne concerne qu’une minorité de personnes, le ministre souligne qu’il n’est pas possible d’ignorer ces pratiques à l’heure du redressement et des réformes. « Il n’est pas possible, dans un pays qui est en difficulté, qui veut se redresser, qui porte le travail, d’avoir des gens qui [ne cherchent pas d’emploi] ».

Pour faire face aux critiques, le ministre a reconnu les difficultés de certains chômeurs à trouver un emploi en adéquation avec leurs qualifications,  et ce même avec l’aide des formations prioritaires déjà existantes.

Previous post

L'offre d'emploi du jour : Conseiller commercial pour Stanhome

Next post

L'offre d'emploi du jour : Conseiller relation client pour Carrefour à Evry