Si le phénomène du burn-out est bien connu, celui du bore-out l’est beaucoup moins. Syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui, le bore-out est un trouble psychologique qui se produit à cause du manque de travail, de l’ennui et du manque de satisfaction dans le cadre professionnel. Les individus travaillant en entreprise et plus particulièrement les travailleurs du secteur tertiaire seraient les plus touchés par ce nouveau phénomène.

Ne rien avoir à faire : principal problème de beaucoup de travailleurs

Alors que le stress semble constituer le principal problème de beaucoup de travailleurs, c’est en réalité l’absence de tâches signifiantes qui serait à l’origine de nombreuses dépressions. Trois éléments caractérisent le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui :

  • L’ennui
  • L’absence de défis
  • Le désintérêt

Le spectre de l’employé démotivé

Dans Diagnosis Boreout, Peter Werder et Philoppe Rothlin, deux hommes d’affaires suisses énoncent que l’employé démotivé n’est pas forcément paresseux, il a en réalité perdu tout intérêt pour les tâches qu’il doit accomplir et est dans une situation d’insatisfaction professionnelle. En fin de compte, les employés atteint de bore-out se sentent incapables de contribuer au développement de leur entreprise et ne voit pas leurs efforts reconnus.

Les raisons du bore-out

Bien souvent, le bore-out est inexistant dans les métiers dont le principe est de mener à bien une mission spécifique (chirurgien, dentiste…) ou d’aider les personnes dans le besoin.

Le bore-out apparait lorsque une infime partie des employés s’accaparent les travaux les plus intéressants et ne laissent que quelques tâches insignifiantes aux autres.

L’organisation de l’entreprise peut être à l’origine du bore-out : même si un employé a très peu de travail à accomplir, par peur du licenciement, il s’arrangera pour montrer constamment qu’il est entrain de faire quelque chose (doc word ouvert, excel…).

Le « flicage » des employés peut également apparaitre comme une cause : beaucoup d’entreprises pensent répondre au problème du bore-out en accroissant la surveillance. Toutefois, ces méthodes ne semblent pas efficaces car elles peuvent rapidement être contournées.

Les stratégies utilisées par les employés atteint de bore-out

  • Certains employés peuvent être amenés à adopter des stratégies diverses et variées :
  • Faire paraître un état de stress et d’activité pour faire croire à un surplus de travail
  • L’étirement des tâches : faire durer beaucoup plus de temps que nécessaire une activité (fragmentation du temps de travail, mettre une semaine à faire un travail qui aurait du être fait en 3 jours…)
  • S’aménager de multiples pauses : envoyer des courriels personnels, fumer plus de cigarettes qu’à la normale, boire un café…
  • Le pseudo-investissement : il s’agit de simuler l’engagement professionnel en étant présent au bureau parfois même après les horaires de travail.

Conséquences du bore-out sur l’employé :

  • Insatisfaction
  • Epuisement
  • Ennui
  • Faible estime de soi

Conséquence du bore-out sur l’employeur :

  • Charge financière
  • Risque de nombreux congés maladie
  • Faible loyauté à l’entreprise

 

Previous post

Après 52 minutes de réunion... les cadres décrochent !

Next post

Carrefour recrute sur Qapa