Vous venez de vous inscrire comme demandeur d’emploi ? Pas de panique ! Vous bénéficiez d’une allocation chômage ! Voici les conditions nécessaires pour avoir droit à l’Assurance chômage :

  • Vous devez être inscrit comme demandeur d’emploi
  • Vous devez avoir travaillé 122 jours minimum (environ 4 mois) durant les 28 derniers mois pour les moins de 50 ans et durant les 36 derniers mois pour les plus de 50 ans.
  • Vous devez avoir involontairement perdu votre emploi.
  • Vous devez être à la recherche active et permanente d’un nouvel emploi.

Durée et montant

En ce qui concerne la durée de votre indemnisation, le principe est simple : un jour travaillé revient à un jour indemnisé. La durée de l’allocation chômage correspond donc au nombre de jours travaillés. Toutefois, il existe une durée maximale de 24 mois pour les moins de 50 ans et de 36 mois pour les plus de 50 ans. D’autre part, le montant de l’allocation est calculé en fonction des salaires et des primes perçus durant les 12 derniers mois avant la perte de l’emploi (sans compter les indemnités).

Si vous avez eu plusieurs employeurs

Si vous êtes dans la situation où vous avez plusieurs employeurs et que vous perdez l’un d’entre eux, vous avez le droit d’être indemnisé au titre de l’emploi qui est perdu. Vous pouvez alors cumuler cette indemnisation avec les salaires des autres emplois que vous continuez d’exercer. Le montant et la durée de votre allocation sont calculés sur la base de la durée et du salaire de l’emploi perdu.

Attention ! Le versement de cette indemnisation n’est pas immédiat. Il y a un décalage dans le temps mais ce décalage ne supprime pas votre droit à l’assurance chômage, il repousse simplement son point de départ. Selon les indemnités compensatrices de congés payés, un délai différé d’indemnisation est appliqué et il démarre à partir de la fin du contrat de travail. Un délai d’attente de 7 jours s’applique également systématiquement. Ce délai d’attente court à compter de l’inscription à Pôle emploi.

Etre informé de vos droits

Quand vous allez à Pôle Emploi, au moment de l’ouverture de vos droits, vous êtes informé du montant et de la durée de votre indemnisation, tout comme de la date du premier jour indemnisé. Par la suite, à chaque relevé de versement des allocations, Pôle emploi vous précise la durée des droits qu’il vous reste.

Cumulez salaire et allocation chômage !

Cumuler un salaire de salarié et une allocation chômage peut vous permettre d’augmenter votre revenu. En effet, si vous reprenez une activité salariée en cours d’indemnisation (si la rémunération de cette activité est moins importante que votre ancien revenu), vous pouvez cumuler le salaire de cette activité et une partie de l’allocation chômage.

Cela vous permet également de garder un lien direct avec le marché de l’emploi et d’acquérir une expérience professionnelle supplémentaire. Si toutefois vous ne retrouvez pas un emploi stable, vous allongez la durée de votre indemnisation par l’Assurance chômage. Ainsi, à chaque fois que vous retravaillez alors que vous êtes en cours d’indemnisation, vous allongez d’autant la durée de vos droits à l’Assurance chômage. S’il vous reste des allocations, elles ne seront pas perdues mais conservées. Elles pourront vous être versées plus tard, si vous avez une nouvelle période de chômage.

Si vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise

Vous avez le droit de bénéficier des aides de l’Assurance chômage si vous avez le projet de créer ou de reprendre une entreprise. Vous pouvez toucher des aides sous la forme d’un capital versé en deux fois et qui représente la moitié de vos allocation.

Attention ! Si vous avez perdu votre emploi après le 1er Juillet 2014, ces règles s’appliquent dans le cadre de votre indemnisation. Toutefois, si vous avez perdu votre emploi avant, alors les conditions d’indemnisation relèvent des règles antérieures.

 

 

Previous post

LA question à poser à la fin d'un entretien d'embauche

Next post

Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016