D’après le 23è baromètre de Petite-Entreprise.net, la vie des petits patrons n’a rien d’un long fleuve tranquille. Plus d’un tiers de leur journée consiste à gérer des corvées administratives dont ils se passeraient bien.

En début d’année, Emmanuel Macron s’étaient attiré les foudres des syndicats et d’une bonne partie des politiques quand le candidat déclaré à la présidence de la République avait affirmé, sur RMC et BFMTV, que «la vie d’un entrepreneur, elle est bien souvent plus dure que celle d’un salarié, il ne faut jamais l’oublier». L’ancien ministre de l’Économie qui évoquait  les droits des chefs d’entreprise et notamment le manque de sécurité pour leur emploi. Cependant Il n’avait pas parlé des conditions de travail des patrons de TPE et PME qui ne sont pourtant pas les mêmes que celles des dirigeants des entreprises cotées en bourse.

Près d’un tiers des patrons de petites entreprises travaillent plus de 50h par semaine

Au-delà de leur rémunération et des vacances qu’ils s’accordent (en moyenne 19 jours par an), d’autres facteurs font que la vie d’un patron de TPE ne ressemble en rien à celle d’un grand patron. En effet, selon le 23è baromètre mensuel publié par Petite-Entreprise.net, spécialiste dans  l’accompagnement des créateurs et dirigeants de petites entreprises (en nombre de visites par mois sur son site), «un entrepreneur en 2016 travaille en moyenne 47 heures par semaine». Parmi les 148 sondés, 1 sur 5 travaillent moins de 35 heures hebdomadaires, près de la moitié entre 36 et 50 heures, et un sur trois travaillent plus de 50 h par semaine.

La moitié des dirigeants de TPE aimeraient consacrer plus de temps à leur famille

Ils souhaiteraient avoir plus de temps à accorder à leurs proches. Autre point qui diffère: l’organisation de leur temps de travail. Toujours d’après Petite-Entreprise.net, «le dirigeant consacre 30% de son temps à la gestion de son entreprise», soit environ 14 heures. Précisément 6 heures par semaine à la conception de devis et propositions commerciales, 4 heures aux tâches administratives (TVA ; recrutement…), 3 heures à facturer ses clients et 1 heure à la relance des impayés. 50% d’entre eux aimeraient être accompagnés dans ces tâches de gestion, «notamment pour l’administratif que certains délèguent pourtant à l’expert-comptable (36% des sondés)», précise Odile Olivier, la dirigeante de Petite-Entreprise.net. D’ailleurs, s’ils avaient plus de temps à leur disposition, les patrons de TPE en passeraient davantage avec leur famille (pour 49% d’entre eux), en profiteraient pour se reposer un peu plus (28%) ou pour pratiquer un loisir (23%)

Previous post

Que faire face à un patron horrible ?

Next post

L'emploi des cadres ne connaît pas la crise