Selon le dernier baromètre Prism’emploi sur l‘intérim, celui-ci aurait créé 50 000 postes en un an, pour atteindre 430 000 emplois en Octobre 2015, soit une hausse de 9,6%.

L’intérim : un bon indicateur de l’avancée du marché du travail

L’intérim est un bon indicateur en ce qui concerne la situation du marché du travail. François Roux, délégué général de Prism’emploi affirme que « quand un chef d’entreprise a un afflux de commandes, il commence en général par recruter des intérimaires et si la tendance se confirme, il pérennise ensuite les embauches ». Bruno Ducoudré, économiste, déclare : « Nous avons enregistré 0,7 % de croissance au premier trimestre, 0 % au deuxième, 0,3 % au troisième et nous tablons sur 0,4 % pour le quatrième. C’est donc logique que cette reprise s’accompagne d’une progression de l’intérim. La croissance engendre l’intérim et l’intérim engendre la croissance. »

Une amélioration dans les secteurs de la construction et du bâtiment grâce à l’intérim

Toutes les régions profitent de cette hausse de l’intérim, mais aussi tous les secteurs et particulièrement l’industrie, qui représente la moitié des intérimaires. Ainsi, le nombre d’intérimaires a progressé de 10,2% dans l’industrie, 12,5% dans le commerce, 11,2% dans le transport, 9% dans les services et 4,9% dans le BTP. Le bâtiment et la construction ont été durement touchés par la crise. On assiste, notamment grâce à l’intérim, à un redressement dans ces secteurs avec une petite remontée du nombre d’ouvriers qualifiés.

Faites-votre-CV-en-ligne-gratuitement

Previous post

Trouver un job à Berlin et profiter au mieux de la capitale allemande

Next post

5 choses que vous ne devez jamais dire à un recruteur