Mardi 5 Mai 2015, nous fêtons le métier de Sage-femme ! A l’occasion de la Journée mondiale de la sage-femme, nous vous proposons un Focus sur ce beau métier.

Que fait une sage-femme ?

Elle accompagne les femmes enceintes durant leur grossesse. Depuis le diagnostic jusqu’au jour de l’accouchement, elle les suit pas à pas pour les aider et les conseiller. Cette profession bien spécifique est réglementée par le code de la santé publique et le code de déontologie des sages-femmes. L’équivalent masculin de la sage-femme est le maïeuticien, mais les hommes ne représentent qu’1% des effectifs.

Pendant les 9 mois de la grossesse, la sage-femme s’occupe de préparer la jeune maman à la naissance : exercices de relaxation, yoga, sophrologie… Elle lui prescrit et effectue les examens nécessaires et lors de l’accouchement, c’est elle qui pose le diagnostic du début du travail. Désormais, les nouvelles technologies (monitoring, échographies…) aident la sage-femme à assurer seule l’accouchement. Toutefois, si des complications apparaissent, elle doit alors faire appel au gynécologue-obstétricien ou au chirurgien.

Une fois l’accouchement passé, elle s’occupe du nouveau-né et vérifie qu’il soit en bonne santé. Elle surveille également le bon rétablissement de la mère et la conseille pour les premiers jours du bébé.

La relation humaine est très importante dans le métier de sage-femme, elle doit ainsi être capable d’expliquer à la future maman comment vont se dérouler les différentes étapes de sa grossesse pour la rassurer si besoin.

Quelles sont les qualités et les compétences indispensables ?

Le métier de sage-femme implique de lourdes responsabilités et il faut savoir que les conditions de travail ne sont pas toujours évidentes. Bien souvent, les horaires sont irréguliers, il y a de nombreuses gardes de nuit, du stress… Une grande résistance à la fatigue est nécessaire.

Quelles études faut-il faire ?

Pour devenir sage-femme, les études durent 5 ans après le bac. Il faut alors obtenir le diplôme d’Etat de sage-femme, qui se prépare en 4 ans dans une école spécialisée pour les sages-femmes, rattachée à un CHU. Il faut avoir réussi le PACES (première année commune aux études de santé) qui débouche sur un concours d’entrée très sélectif en école de sages-femmes.

En 2014, 1016 jeunes femmes ont réussi l’entrée au concours.

De nombreuses associations ou universités proposent des préparations au concours, tout comme les organismes privés.

Quelles évolutions ?

Une sage-femme peut avoir accès à d’autres métiers, médicaux ou paramédicaux en se présentant à des concours ou grâce aux équivalences de diplômes. Ainsi, après trois années d’exercice, une sage-femme peut passer le concours de cadre de santé afin d’obtenir un poste à responsabilité dans un établissement de santé. Une sage-femme peut également décider de s’installer en libéral.

Retrouvez toutes nos offres d’emploi du secteur de la santé.

Previous post

Travail dominical : jusqu'à 12 dimanches par an

Next post

Secteur de l'Industrie : Etes-vous bien payé ?