Etre sans emploi, ce n’est pas la fin du monde.

Inutile donc de vous précipiter vers des produits qui peuvent vous donner l’illusion d’améliorer les choses mais qui ne sont que des leurres dangereux.

La consommation de substances ne résoudra aucun problème et n’est que la manifestation d’une fuite en avant.

Alcool, drogues et médicaments

Qu’ils soient en vente libre ou non, les produits qui agissent sur votre état physique et mental sont à éliminer ou à consommer avec grande modération.
Si boire un verre entre amis fait partie de nos habitudes sociales, évitez de terminer la bouteille et de pleurer sur votre sort dans les bras de votre invité. Un degré d’alcoolémie supérieur à la normale va automatiquement faire ressurgir des problèmes et vous saper le moral.

De plus, un état d’ivresse est un risque évident pour votre vie mais aussi celle de vos proches.

L’alcoolisme, la prise de drogues ou une utilisation excessive de médicaments ont toujours fait bon ménage avec un état dépressif voire le suicide. Si vous pensez que vous n’arriverez pas à surmonter cette situation et que la détresse vous envahit, prenez rendez- vous avec votre médecin traitant et expliquez lui en détail ce qui se passe dans votre vie. Une aide vous sera précieuse et vous permettra de vous en sortir rapidement et de rebondir efficacement.

Les médicaments agissent avec les mêmes conséquences. Et même si certains sont remboursés par la sécurité sociale, ils n’en restent pas moins des principes actifs qui peuvent détruire votre organisme irrémédiablement si vous ne les utilisez pas à bon escient.

Consultez encore votre médecin pour établir avec lui si vous avez besoin d’un accompagnement médicamenteux.

Si les drogues produisent les mêmes effets et conséquences que celles décrites ci- dessus, elles sont en plus illégales et peuvent donc vous apporter tout un lot de problèmes juridiques et légaux qui ne faciliteront en rien votre retour dans la vie active.

Sans aller jusqu’à la case « Prison », l’usage de stupéfiants entraine une séparation sociale vis à vis des personnes qui vous entourent. Vu que vous ne pouvez pas les acheter dans le magasin du coin, vous êtes obligé de fréquenter des individus en marge de la société, dans des lieux peu fréquentables et à des horaires décalés ce qui entrainera une rupture avec un mode de vie classique et une perte de repères. Se droguer n’est évidement pas la solution. Si vous sentez que vous glissez vers cette voie extrême et mortelle, consultez vite les organismes de soutien pour solliciter leur aide.

Drogues Info Service : http://www.drogues-info-service.fr/ – 08 00 23 13 13

Pensez à demain

Si vous croyez que la consommation des produits palliatifs peut vous aider à passer un cap difficile, pensez qu’ils peuvent avoir des conséquences sur votre santé dans un avenir plus ou moins proche.

Il serait vraiment dommage qu’une maladie ou des problèmes de santé causés par la consommation excessive d’alcool, de médicaments ou de drogues se déclarent des années plus tard alors que tout vous sourit à nouveau.

Previous post

Jour 5 : Retrouver la confiance en soi

Next post

Baromètre de l'emploi Qapa en région Bretagne