Numéro 15 - 21 jours pour trouver un emploi

  • Objectifs



Réussir l’entretien d’embauche

Se préparer à l’entretien d’embauche



Enfin, votre CV a été repéré par un recruteur et vous avez un rendez-vous prévu avec lui. Cette étape cruciale doit être préparée avec minutie et tout doit être parfaitement organisé.

Répétition générale

Maintenant que vous avez une date déterminée, vous allez pouvoir passer à l’action. Premier impératif : connaitre votre parcours et vos compétences sur le bout des doigts. Mettez-vous en situation, habillez-vous et demandez l’aide de quelqu’un pour simuler l’entretien d’embauche et vous entraîner : votre ami ou collègue jouera le rôle du recruteur.
Ne laissez rien au hasard et prévoyez les réponses à toutes les questions pièges que le recruteur peut trouver dans votre parcours.

Vous pouvez donner cette liste de questions à votre ami pour votre entraînement : Comment travaillez-vous lorsque vous êtes sous pression ?
 Expliquez que le stress n’est pas un problème pour vous et que vous essayez au mieux de le gérer. Il fait partie du job et servez vous de vos expériences pour montrer que vous avez déjà réussi à venir à bout d’une situation stressante. Racontez comment vous vous y prenez pour décompresser, vous détendre et vous ressourcer. Montrez que la pression est aussi un puissant moyen pour agir plus efficacement et relever des challenges.

Comment vous voyez-vous dans quelques années ? 

Montrez que vous avez un vrai projet professionnel, réfléchi et fondé, que vous souhaitez progresser et que vous pouvez vous projeter dans un avenir à moyen terme. L’ambition est toujours appréciée dans la mesure du raisonnable. Montrez aussi que vous êtes conscient des réalités de la vie professionnelle et que vous avez la capacité de vous adapter à tous les environnements.

Privilégiez-vous le travail seul ou en équipe ? 

La réponse varie en fonction du poste proposé mais de manière générale, le travail en solitaire est moins apprécié : le travail en équipe est aujourd’hui la norme. Le recruteur veut connaître vos capacités d’adaptation dans une équipe. Donnez des exemples vos expériences réussies en équipe, même en dehors de la vie professionnelle comme la pratique d’un sport collectif ou d’une vie associative.

Comment organisez-vous votre temps ? 

Donnez des exemples concrets, montrez que vous êtes organisé, que vous ne vous laissez pas déborder et comment vous vous donnez les moyens pour terminer dans les temps toutes les tâches que l’on vous donne. Vous pouvez aussi donner l’exemple d’une journée type.

Qu’avez-vous pensé de votre entretien ? 

Restez modéré dans le vocabulaire utilisé, ne soyez pas trop élogieux. Répondez en toute simplicité, dîtes qu’il était intéressant en citant quelques points abordés lors de l’échange. Mettez l’accent sur le professionnalisme et la qualité de la discussion, qu’elle était constructive, et concluez en affirmant que cet entretien d’embauche vous motive encore plus dans votre volonté de rejoindre l’équipe et que cette offre d’emploi est faite pour vous !

Conseil pratique : Simulez des entretiens d’embauche avant le jour J pour vous entraîner.

Soigner son look

Les codes vestimentaires changent d’un emploi à un autre.
A moins que vous ne connaissiez parfaitement les us et coutumes de votre futur emploi, optez pour un look passe-partout lors de ce premier entretien.
Car même si l’habit n’est pas censé faire le moine, vous serez également jaugé et jugé sur votre apparence.

Par exemple : Pour un homme, un pantalon foncé, une chemise claire, un pull col en V, une veste et des chaussures noires sont des vêtements qui s’adaptent à toutes les situations dans 90% des cas.
Pour une femme, un ensemble sombre, un chemisier clair, des chaussures plates ou avec de légers talons et une veste font partie des éléments classiques pour une première approche.

Vous devez être en parfaite adéquation avec le milieu dans lequel vous allez travailler tout en y apportant votre personnalité.
Inutile en effet de vous habiller « comme les autres » si ce code vestimentaire ne vous convient absolument pas. En revanche ne soyez pas non plus trop en décalage par rapport à vos futurs collègues. Il vous faut donc trouver la juste mesure entre votre personnalité et les usages.
De même, essayez de ne pas exagérer sur la quantité de parfum ou de maquillage.

Conseil pratique : Simulez des entretiens d’embauche avant le jour J pour vous entraîner.

Partez en reconnaissance

Vous serez mieux préparé si vous avez déjà effectué le trajet jusqu’au lieu du rendez-vous au moins une fois.
Sans aller jusqu’à jouer les espions, n’hésitez pas à vous rendre sur place en repérage quelques jours avant afin de vous familiariser avec l’endroit.

Les questions

Un entretien est avant tout un échange.
Listez donc toutes les questions que vous vous posez sur cet emploi. Notez les dans un bloc notes en prévision de votre rendez-vous.
Il n’y a pas véritablement de bonnes ou de mauvaises réponses. L’essentiel étant d’être en adéquation avec le métier que vous recherchez. Le recruteur vous posera toutes les questions relatives à votre CV, votre parcours, vos expériences et vos savoir-faire. Tâchez de préparer au maximum vos réponses pour qu’elles soient claires et rapides. Les candidats sont souvent soumis à des questions délicates afin de les déstabiliser et de voir leur réaction. Préparez-vous à des questions pièges.

Le salaire 

La négociation du salaire doit être abordée dès le premier entretien.
Attendez que votre interlocuteur aborde le premier cette question. Si vous voyez que le rendez-vous arrive à son terme, prenez l’initiative et posez la question simplement : « pouvez-vous me donner des informations sur le salaire proposé ? »

Avec cette question, vous allez peut-être rentrer en phase de négociation.
Préparez soigneusement vos réponses en vous basant sur des données précises que vous aurez récupérées sur Internet ou auprès d’organismes spécialisés :

  • Informez-vous de la valeur de votre métier sur le marché de l’emploi.
  • Communiquez sur votre précédent salaire sans mensonge.
  • Donnez vos prétentions salariales avec justesse.
  • Argumentez votre proposition avec des faits précis : vos atouts, votre stratégie, vos 
compétences, etc.

Conseil pratique : 
N’hésitez pas à parler salaire avec le recruteur. C’est un élément essentiel pour 
prendre votre décision.

Certains postes sont amenés à évoluer rapidement. Aussi, ne refusez pas en bloc un salaire plus bas que celui que vous espériez et discutez de l’évolution de celui-ci au fil des mois et années.
Une augmentation peut également être proposée avec la fin de la période d’essai. Ainsi, durant cette période, vous aurez apporté les preuves que le salaire demandé était parfaitement mérité. 
Les questions interdites 
Un entretien d’embauche n’est pas un interrogatoire !

La loi interdit à tout individu de questionner ou de profiter d’une position dominante pour soutirer des informations personnelles à une autre personne.

Quatre grands domaines sont strictement protégés au sein de votre vie privée : 


  • La religion
  • La sexualité
  • Le syndicalisme
  • Les penchants politiques

De ce fait, si un recruteur vous demande si vous êtes homosexuel, pour qui vous avez voté ou si vous êtes catholique pratiquant, éloignez la question simplement en répondant que cette information n’est pas utile pour l’entretien.

Previous post

Jour 16 : J'attire l'attention

Next post

Jour 14 : Chat Emploi