A quelles formations ai-je droit quand je suis demandeur d’emploi ?
Si vous êtes demandeur d’emploi, vous avez aussi accès à des formations professionnelles. Dans le cas où vous n’êtes pas inscrit en tant que demandeur d’emploi, il faut vous adresser dans un premier temps aux interlocuteurs prévus pour vous :
• Si vous avez moins de 25 ans, vous devez contacter la mission locale.
• Si vous avez plus de 25 ans, vous devez contacter Pôle emploi.
• Si vous êtes en situation de handicap, vous devez contacter Cap emploi.
• Si vous êtes bénéficiaire du RSA, vous devez contacter votre interlocuteur habituel.
Dans le cas où vous êtes déjà inscrit comme demandeur d’emploi, il y a plusieurs options en fonction de votre statut :
1. Si vous avez eu un poste en CDD (contrat à durée déterminée) au cours de la dernière année civile, vous avez accès sous certaines conditions au Congé individuel de formation pour les CDD : le CIF CDD.
Le congé individuel de formation ou CIF est un congé de formation que vous pouvez demander à votre employeur directement. Le congé individuel de formation ou CIF ouvre sur une formation très longue (un an à temps plein ou 1200 heures à temps partiel). Il est généralement utilisé pour apprendre un nouveau métier. Pour cela, il y a certaines conditions à remplir :
– avoir exercé une activité salariée d’au moins 24 mois, consécutifs ou non, en tant que salarié au cours des 5 dernières années (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariés)
– avoir exercé une activité salariée de 4 mois, consécutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois.
Pendant le congé individuel de formation ou CIF, l’entreprise prend en charge au minimum 80% de votre salaire (plus si votre salaire est inférieur à deux fois le SMIC) et vous gardez vos droits Sécurité sociale, retraite complémentaire, assurance chômage.
Le CIF CDD se déroule en dehors de la période d’exécution du contrat de travail à durée déterminée et doit commencer au plus tard 12 mois après le terme du contrat à durée déterminée

2. Si vous avez été employé par une agence d’intérim dans les 3 derniers mois, vous avez accès sous certaines conditions au Congé individuel de formation pour les intérimaires : le CIF TT.
Lorsque vous êtes salarié intérimaire, vous avez accès au Congé individuel formation intérim (CIF TT) vous permet de suivre une formation à titre individuel. Pour cela, il y a certaines conditions à remplir :
– avoir travaillé au moins 1600 heures (environ 11 mois) en intérim au cours des 18 derniers mois
– avoir travaillé au moins 600 de ces heures (environ 4 mois) dans la même entreprise de travail temporaire
– être en mission pour cette entreprise de travail temporaire
– ou avoir travaillé en mission pour cette entreprise de travail temporaire au cours des 3 derniers mois.
Pendant le congé individuel formation intérim (CIF TT), vous avez le statut de salarié de l’entreprise temporaire qui vous a donné l’autorisation de ce congé. C’est le FAF-TT (Fonds d’assurance formation du travail temporaire) qui, sous réserve d’acceptation de votre formation au préalable, prend en charge votre rémunération ainsi que tout ou partie des frais complémentaires (formation, transport, hébergement, etc.) pendant la durée de votre congé si elle n’excède pas un an ou 1 200 heures.
• Si votre salaire horaire brut est inférieur à deux fois le montant du SMIC, 100 % de ce salaire sera financés.
• Si votre salaire horaire brut est supérieur à deux fois le montant du SMIC, la prise en charge varie de 80% à 90%. La rémunération que vous percevrez dans ce cas ne sera jamais inférieure à deux fois le montant du SMIC.

3. Vous pouvez suivre une formation professionnelle en alternance. Des organismes de formation agréés partout en France proposent des formations qualifiantes et en alternance qui vous permettent d’avoir à la fin sur un diplôme qui est le Titre professionnel. L’avantage du Titre professionnel est qu’il s’agit d’un diplôme reconnu par l’Etat et les entreprises. La première étape est de déterminer la formation qui vous correspond. Pour cela, vous pouvez d’abord faire un bilan de compétences. Le bilan de compétences dure en général une journée. Pendant cette journée, vous rencontrez un psychologue du travail et divers professionnels du recrutement et de la formation et vous déterminez ensemble votre projet professionnel. La deuxième étape est de choisir votre formation et de trouver l’entreprise qui vous embauchera. En alternance, vous aurez un contrat avec l’entreprise ainsi qu’un salaire entre 55% et 80% du SMIC si vous avez entre 16 et 25 ans révolus et égal au SMIC si vous avez plus de 26 ans.
Pour avoir accès à une formation en alternance, vous devez être âgé entre 16 et 25 ans, ou être demandeur d’emploi de 26 ans ou plus ou être bénéficiaire de certaines allocations ou contrats (RSA, ASS, AAH, CUI).
La formation en alternance dure entre 6 mois et un an, au plus 2 ans pour les jeunes sans aucune formation.

4. Vous pouvez valider vos acquis dans le cadre d’une validation des acquis de l’expérience (VAE). En effet, au cours de n’importe quelle expérience professionnelle on acquiert des compétences. Tous les salariés et chômeurs de tous niveaux et de tous âges peuvent faire valider ces acquis professionnels lors de la validation des acquis de l’expérience (VAE). La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de transformer vos compétences en diplôme ou en certification comme un Titre professionnel ou un Certificat de qualification professionnelle (CQP). L’avantage est que le Titre professionnel et le Certificat de qualification professionnelle sont reconnus par tous les employeurs, vous obtenez donc un diplôme que vous pouvez montrer à vos futurs employeurs lors des entretiens d’embauche.
Pour pouvoir faire la validation des acquis de l’expérience (VAE), il faut juste justifier d’au moins 3 années d’expérience professionnelle ou bénévole (continues ou non) et respecter un certain nombre d’étapes :
– constitution d’un dossier de validation
– passage devant un jury.
Comme vous êtes inscrit à Pôle Emploi, c’est le ministère chargé de l’Emploi qui prend en charge le financement de votre VAE.

5. dans tous les cas, contacter votre interlocuteur Pôle Emploi pour lui parler de votre besoin de formation.

Previous post

Mon statut professionnel : je suis salarié de la fonction publique

Next post

Je suis en situation d'handicap